Planète Cinéphile

Cette semaine

BACK 2 CLASSICS: "LA NUIT AMÉRICAINE" (1973)

BACK 2 CLASSICS: "LA NUIT AMÉRICAINE" (1973)

Alors que l'on commémore cette année le trentième anniversaire de sa disparition, François Truffaut reste l'un des réalisateurs français les plus célèbres. C'est donc l'occasion ou jamais d'évoquer ce grand monsieur du septième Art, avec l'un de ses nombreux chefs-d'oeuvre. En 1973, Truffaut remporta (entre autres récompenses) l'Oscar du meilleur film étranger avec "La Nuit Américaine", superbe mise en abyme cinématographique.

 

Le film raconte, à hauteur d'homme et de femme, le tournage, parfois compliqué du film "Je Vous Présente Pamela", que réalise Ferrand, interprété par François Truffaut lui-même. Entre les états d'âme de la vedette américaine dépressive qu'il a engagé pour le rôle principal (incarnée par Jaqueline Bisset), les caprices d'Alphonse, jeune acteur immature (dans le rôle duquel on retrouve l'inévitable Jean-Pierre Léaud), les soucis techniques parfois résolus à coup de bricolage et d'improvisation et les conflits entre les membres de l'équipe, Truffaut nous montre ici le cinéma comme objet d'un artisanat, indispensable à ceux qui en vivent, et souvent si étrange aux regards extérieurs.

 

Sous le regard de la jeune scripte (interprétée par la jeune Nathalie Baye), ce petit monde tente, tant bien que mal, de donner corps à "Je Vous Présente Pamela", malgré les coups du sort et les humeurs de chacun. On notera également la présence, dans le rôle de l'assistant-réalisateur, de Jean-François Stévenin, qui exerçait réellement ce métier à l'époque et, après avoir tâté du métier d'acteur, changera de profession pour devenir le comédien que l'on sait. C'est dire à quel point le réel et le fictif s'étreignent, tout au long du film.

 

« Les films sont plus harmonieux que la vie », dit à un moment le réalisateur de "Je Vous Présente Pamela". On aura rarement entendu si belle déclaration d'amour au cinéma. François Truffaut aimait son art plus que tout au monde et, même s'il interprète un rôle, on devine l'homme derrière le personnage, vibrant de passion pour ce métier si prenant. A la fois comédie, drame et documentaire, "La Nuit Américaine" est l'un des plus beaux hommages au cinéma qui soit. A plus de quarante ans, il a gagné son statut de grand classique et mérite d'être revu.

 

Remerciements à Laurent avec "Deuxième Séance" (http://deuxiemeseance.blogspot.fr)

 

Partager cet article