Planète Cinéphile

Cette semaine

"UN HOMME IDÉAL", LA CRITIQUE DE VALENTIN

"UN HOMME IDÉAL", LA CRITIQUE DE VALENTIN

"Un homme idéal" fait partie des films que je ne pensais pas aller voir durant ce Printemps du Cinéma, mais pour 3,50€ je me suis laissé tenter. Ai-je bien fait ?

Le film est réalisé par Yann Gozlan. Avec Pierre Niney, Ana Girardot ("Les Revenants") et Thibault Vinçon.

 

Synopsis : "Mathieu, 25 ans, aspire depuis toujours à devenir un auteur reconnu. Un rêve qui lui semble inaccessible car malgré tous ses efforts, il n’a jamais réussi à être édité. En attendant, il gagne sa vie en travaillant chez son oncle qui dirige une société de déménagement…
Son destin bascule le jour où il tombe par hasard sur le manuscrit d’un vieil homme solitaire qui vient de décéder. Mathieu hésite avant finalement de s’en emparer, et de signer le texte de son nom...
Devenu le nouvel espoir le plus en vue de la littérature française, et alors que l’attente autour de son second roman devient chaque jour plus pressante, Mathieu va plonger dans une spirale mensongère et criminelle pour préserver à tout prix son secret…
"

 

Sortie depuis le 18 Mars 2015.

 

Critique :

 

Printemps du cinéma, Dimanche après-midi pluvieux, cinéma dans une zone commerciale, film français obligent, la salle était remplie de personnes d'un certain âge. Je me suis donc dis : que fais-je donc là ? Vais-je avoir droit à un thriller français ennuyant et long ? En quelques sortes j'ai eu droit à ça, mais ce sont les seuls reproches que je peux faire au film. En effet, le film est d'une qualité remarquable.



L'intrigue est bien ficelée, mais jusqu'où peut-on dire qu'un thriller est crédible ? Quelle est la ligne à ne pas franchir pour que ce qui nous soit présenté à l'écran paraisse croyable ? "Un homme idéal" ne franchit pas cette ligne et ne s'emballe jamais, nous propose toujours des rebondissements intéréssants qui peuvent parraître téléphonés et nous le font penser durant quelques instants, mais on se rend finalement assez vite compte que ce n'était que de la poudre aux yeux, nécéssaire pour comprendre le personnage et la tourmente dans laquelle il est. Ce qui m'amène donc à dire que pour moi le point fort du film est son intelligence. Si vous conaissez d'autres films qui traitent aussi bien la tourmente du personnage grâce à des élements de mise en scène novateurs comme ici, je vous écoute ! De plus, le propos soulevé est assez bon surtout en ces mauvais temps...

 

 

On va dire que je découvre Pierre Niney car "20 ans d'écart" ne lui permet pas d'avoir un rôle assez profond pour juger une performance... Qu'est ce qu'il est bon ! Rien ne dépasse, jamais on ne se dit "Oh tiens c'est lui qui joue dans "Yves Saint Laurent", qu'est ce qu'il joue bien" (contrairement à ma voisine durant les 10 premières minutes du film, je la salue au passage), tant il rentre parfaitement dans le personnage. Ana Girardot est elle aussi très bonne, tout comme ses parents et les personnages qui l'entourent. 

 

 

Ce qui peut gêner le spectateur, c'est la répétition de certaines scènes qui ont comme un sentiment de déjà vu et qui ne donnent pas l'impression de faire avancer l'intrigue. Alors oui j'ai beaucoup aimé le film, mais c'était très mal parti. Le film commence avec une scène, l'intrigue commence, puis on revient dessus vers la fin. Chose que je détèste absolument tant c'est simple et cela ne sert à rien dans l'histoire à part faire dire au spectateur "Oh mais dis donc ! Comment en est on arrivé là ?" comme dans l'infâme "The Secret". 

 

 

Pour conclure je dirais que "Un homme idéal" fait partie des films à voir en salle actuellement, il est très peu probable que vous soyez déçus. Quand je vois ce que le film se prend dans la face de la part certains critiques, je ne comprend pas, j'ai passé un très bon moment et je le reverrai sûrement.

 

Note :  (4/5)

 

Courtesy of Mars Distribution

 

Partager cet article