Planète Cinéphile

Cette semaine

#CANNES2015: "TOMBE À RETARDEMENT" (MARDI 19)

#CANNES2015: "TOMBE À RETARDEMENT" (MARDI 19)
#CANNES2015: "TOMBE À RETARDEMENT" (MARDI 19)

Lundi, la compétition officielle battait son plein avec deux nouvelles oeuvres diffusées aux critiques et cinéphiles internationaux: "La Loi Du Marché" de Stéphane Brizé + "Plus Fort Que Les Bombes" de Joachim Trier. Egalement à l'honneur, le Disney.Pixar, "Vice Versa" de Pete Docter, projeté hors compétition.

Il s'agit de la première sélection et compétition officielle cannoise pour le metteur en scène français Stéphane Brizé qui est venu présenter son dernier bébé, intitulé "La Loi Du Marché". À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ? Et il est vrai que la question a le mérite d'être posée dans le contexte social français actuel (3 509 800 demandeurs d'emplois à l'heure où nous écrivons, sans parler des bénéficiaires du RSA). Constat d'échec du modèle politique, économique, social français et plus largement européen. Pour rappel, nous l'évoquions ici même, l'an dernier, avec "Deux Jours, Une Nuit" des frères Dardenne - il s'agit d'un véritable désastre humain et rien ne bouge (appauvrissement des populations, inflation du coût de la Vie, suicide en entreprise) ! Alors, la France est-elle destinée à diffuser chaque année, en compétition, une oeuvre sur la débacle dont elle est victime ? Comme il l'est justement narré dans le film, certains individus, certaines familles se retrouvent dans des situations inextricables, se retrouvant dos au mur, à devoir espionner d'encore plus faibles pour pouvoir survivre. Reste à chacun d'avoir son point de vue et de trouver la/les solution(s) pour y remédier - méditation également personnelle. Cinématographiquement, ce qui plaît avec "La Loi Du Marché", c'est la réflexion sur le dispositif de mise en scène pour coller au plus près de la vérité du propos. A savoir, l'utilisation de plans séquences, d'enregistrements de vidéos surveillances et le recours à des comédiens non professionnels. Vincent Lindon y est tout bonnement fascinant. Le montage, aussi peu complexe soit-il, est pour le moment le plus juste de la compétition. Enfin, en recoupant avec les précédents films de la sélection officielle, l'un des enseignements que l'on pourrait tirer de la retranscription de la réalité au cinéma, serait l'apprivoisement de l'instant présent - et croyez-nous, ce n'est pas donné à tout le monde ! Maîtrisé dans le fond comme dans la forme, quasi parfait - Quel prix ?! (Note: 4,5/5) - Actuellement en salle.

Premier long métrage en anglais mais seconde nomination en sélection officielle ("Oslo 31 Août" avait été présenté à Un Certain Regard) pour le scénariste et réalisateur norvégien, Joachim Trier. Ce nouveau drame intitulé "Plus Fort Que Les Bombes" revient sur la préparation d’une exposition consacrée à la célèbre photographe Isabelle Reed trois ans après sa mort inattendue amène son mari et ses deux fils à se réunir dans la maison familiale. Refait alors surface un secret qui plonge leurs vies apparemment calmes dans le chaos. On reconnaîtrait sa vision poétique sur la simplicité des choses de la Vie entre toutes... Avec ce nouveau drame, Joachim Trier explore les souvenirs et exploite le thème de l'absence comme nul autre. Le scénario se présente sous forme d'un puzzle, entre présent et passé (flashbacks) et à travers trois points de vue différents (film à tiroirs) : celui du père, du fils ainé et du fils cadet. Dès lors, tout l'intérêt de la réalisation et du montage (peut être le plus complexe de la compétition) serviront à se réapproprier le récit autour de ce noeud dramatique. Le choix du casting (Isabelle Huppert, Gabriel Byrne, Jesse Eisenberg, Devin Druid) est très intelligent et une chaleur particulière sur la photographie/lumière a été opérée. "Plus Fort Que Les Bombes" rend également un bel hommage aux journalistes, reporters de guerre. Touchant, malgré une trame laborieuse et quelques longueurs. (Note: 3,5/5) - Sortie: N.C.

Premier film d'animation en sélection officielle cette année, "Vice Versa" de Pete Docter, a été projeté hors compétition. Le réalisateur américain était déjà venu sur la Croisette, faire l'ouverture de la 62ème édition avec "Là-Haut". Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité, Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie… On vous l'accorde, le synopsis de "Vice Versa" est long mais l'idée originale est courte et efficace. Imaginer nos émotions sous forme de personnages et comprendre comment tout cela fonctionne dans notre tête. Il fallait y penser, Disney.Pixar l'a fait ! C'est une franche réussite, le scénario débute avec Riley bébé pour se prolonger jusqu'à son adolescence. Mais ce qui bluffe, c'est que tout paraît crédible à l'image - éducation à la psychologie par l'imaginaire. La production de John Lasseter associée à l'animation signée Pete Docter est un vrai régal pour les yeux - au niveau des couleurs, des formes et du rythme. Comme avec "Le Petit Prince" cette année, le long métrage animé retrouverait-il ses lettres de noblesse ? Peut-être est-ce également une façon pour le festival de se réorienter vers le cinéma d'animation et l'intégrer en compétition, d'ici l'an prochain ? On ne prend pas beaucoup de risque en vous l'annonçant, "Vice Versa" sera l'un des succès de cet été ! (Note: 4-4,5/5) - Sortie (3D): 17 Juin 2015.

Demain, Mercredi, "Sicario" de Denis Villeneuve & "Marguerite & Julien" de Valérie Donzelli seront au programme.

BONUS:

Un an après "Le Labyrinthe", la saga se poursuit avec le deuxième volet: "Le Labyrinthe: La Terre Brûlée". Aujourd'hui, c'est le premier trailer ainsi que l'affiche teaser française qui ont été dévoilés ! Toujours réalisé par Wes Ball, cette suite sortira en salles françaises le 14 Octobre 2015. Le premier volet avait été plutôt bien acceuilli, le succès sera t-il au rendez-vous ?

Synopsis: "Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d'obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d'ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d'autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir."

Repoussé de plusieurs mois, "Pan" a donc dû offrir une nouvelle bande-annonce au monde qui attend de pied ferme ce film ! En effet, le film devait initialement sortir le 15 Juillet mais s'est vu repoussé au 14 Octobre... Et bah tiens, ils seront deux à se disputer l'affiche cette semaine ! Ce sont nos portes-monnaie qui vont chauffer en fin d'année.

Synopsis: "Proposant un nouveau regard sur l'origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie, le film s'attache à l'histoire d'un orphelin enlevé au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, tout en découvrant son destin: devenir le héros connu dans le monde entier sous le nom de Peter Pan"

Enfin, pour clotûrer cette journée forte en bandes-annonces, on vous fait partager celle de "We Are Your Friends" (#WAYF) avec Zac Efron qui tente de se faire un nom dans le milieu des DJ, Wes Bentley ("Hunger Games") et Emily Ratajkowski ("Gone Girl") complètent le casting. Le film sortira cet été, le 26 Août 2015 !

 

Courtesy of Le Festival de Cannes, 20th Century Fox France, Warner Bros. Pictures France, Working Title & AFP

Partager cet article