Planète Cinéphile

Cette semaine

#CINEMED NOTRE AVIS SUR LES COURTS-MÉTRAGES EN COMPÉTITION

#CINEMED NOTRE AVIS SUR LES COURTS-MÉTRAGES EN COMPÉTITION

Cinémed est un festival qui propose également une comptétion officielle de courts-métrages. Ces courts-métrages sont présentés en plusieurs séances et nous avons eu la chance d'assister à l'une d'entre elles, la première. Nous vous proposons notre avis sur chacun des 5 films présentés ce jour là. Le film que le public aura le mieux noté parmi les 20 en compétitions remportera la compétition.

 

"Synecdoque. Une Histoire D'Amour Fou"

Synopsis: "IL est ACTEUR, ELLE est ACTRICE. Mais ça… Ce n’est pas important pour notre histoire"

Synecdoque oscille entre réalité et fiction. Est-ce que ce qui nous est présenté relève du diégétique ou du documentaire ? Synecdoque est rempli d'astuces de mise en scène et a fait rire la salle. Pour un film de 7 minutes, c'est très bien construit et nous sommes satisfaits du contenu proposé.

 

"Persefone"

Synopsis: "Un corps sans défense. Souffrance d’un besoin ancestral. Instinct de vie, pulsion de mort, sous le charme de la déesse Perséphone."

A coup sûr le film que nous avons le plus detesté lors de cette projection, et qui a le plus divisé les spectateurs. C'est le mot qui ressort le plus quand nous cherchons à définir ce film: sans intérêt. Vide d'interêt ! Même en assimilant le film à la mythologie grecque, nous ne voyons pas l'interêt de montrer le viol de cadavres d'adolescents, par un autre adolescent. "Persefone" ne remportera pas le prix, malgré une assez belle photographie.

 

"Le Dernier Des Céfrans"

Synopsis: "Rémi galère et veut que ça s’arrête. C’est décidé, il va s’engager dans l’armée. Le hic, c’est qu’il n’ose pas en parler à ses meilleurs potes."

"Le Dernier Des Céfrans" est notre coup de coeur de cette projection. Voilà enfin un court-métrage qui n'en prend pas les airs, un court-métrage ambitieux qui va chercher plus loin que le bout de son nez, qui traite son sujet dans les moindre recoins ! La salle a rit au possible durant toute la projection. Les acteurs sont absolument formidables, ils interprètent à merveille les dialogues et nous font oublier que nous regardons un court-métrage. "Le Dernier Des Céfrans" mérite amplement de remporter le prix. 

"Herbicide"

Synopsis: "Yanai, 21 ans, retourne dans son kibboutz natal après une longue absence."

Le court-métrage est assez creux et lent. Le postulat de départ est sympathique, mais le film part dans une direction pas très intéréssante et ennuie le spectateur jusqu'au retournement de fin qui n'en est pas un. Dommage, les acteurs sont très bons et la photographie agréable, les décors sont bien choisis, mais tout cela ne parvient pas à compenser un réel vide scénaristique.

 

"Suie"

Synopsis: "C’est comme de la suie qui se dépose sur les parois de notre tête. Nous ne la voyons pas. Elle en fait déjà partie."

"Suie" est un film est nous n'avons pas compris. Même en nous concentant, nous ne voyons pas le rapport entre le synopsis et l'oeuvre en elle-même. La technique du dessin-animé est la seule chose qui nous a fait apprécié un tant soit peu le film, la dimension philosophique apportée à la fin est trop implicite et perd le spectateur.

Nous vous ferons parvenir le palmarés du festival apres son annonce !

Courtesy of Cinémed & Stank

Partager cet article