Planète Cinéphile

Cette semaine

@ L'AFFICHE, 21 OCTOBRE 2015

@ L'AFFICHE, 21 OCTOBRE 2015
@ L'AFFICHE, 21 OCTOBRE 2015

On fait le point sur les sorties du 21 Octobre 2015. En route vers de nouveaux mondes avec "Seul Sur Mars" et "Pan", deux films de science-fiction qui nous emmènent vers le ciel. Côté français, Maïwen réalise son quatrième film, "Mon Roi", une histoire d’amour violente et passionnelle. Enfin, Simon Rouby réalise le magnifique conte "Adama".

Ridley Scott, nous a habitué à presque un film par an. Le réalisateur britannique ne se limite à aucun sujet. Curieux de tout, il se sent libre de poser son histoire aussi bien à Rome à l’époque d’un Empire Romain sur le déclin ("Gladiator" - 2000), dans la Jérusalem du bas Moyen-Âge balayée par les guerres de croisade ("Kingdom Of Heaven" - 2005), ou bien encore à la frontière americano-mexicaine, où les cartels de drogue se livrent une terrible guerrilla ("Cartel" - 2013). Chez lui, l’environnement devient une personne appart entière, et ses personnages sont toujours en décalage, en duel avec leurs époques… Dans la lignée de "Prometheus" (2012), il nous emmène encore loin, la tête dans les étoiles. "Seul Sur Mars" est un film d’aventure spatiale, dans laquelle l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile (voir notre critique ici). Joe Wright (Levi Miller, Hugh Jackman, Garrett Hedlund) réalise le film "Pan". Il propose un nouveau regard sur l'origine des personnages légendaires créés par J.M. Barrie (Peter Pan). Le film s'attache à l'histoire d'un orphelin enlevé au Pays Imaginaire (voir notre critique ici). "La Course Du Siècle" réalisé par Ute von Münchow-Pohl, et Sandor Jesse (Jan Delay, Ulli Smandek, Mia Diekow) est un gentil conte pour enfants. Le Petit Corbeau Chaussette a accidentellement détruit le stock de nourriture qui permet aux animaux de la forêt de survivre pendant l’hiver. Pour reconstituer les réserves, il décide de s’inscrire à la course dans la forêt pour gagner le grand prix, à savoir 100 pièces d’or.

Beaucoup de films abordent le thème du rejet de l'autre, dont notamment un sublime film d’animation. Mais avant-tout, on peut plonger dans le contexte social  bouleversant d’une banlieue parisienne dans "Patries", réalisé par Cheyenne Carron (Jackee Toto, Augustin Rague). Sébastien et ses parents viennent d’emménager et à peine arrivé, il essaie de se faire accepter par un groupe de jeunes issus de l’immigration africaine. Malgré le rejet qu'il subit, une amitié complexe se noue avec Pierre, un jeune Camerounais en quête d’identité. Dans "Elser, Un Héros Ordinaire", Oliver Hirschbiegel (Christian Friedel, Katharina Schüttler, Burghart Klaußner) explore – une nouvelle fois après "La Chute" (2004) – le personnage d’Hilter s’inspirant d’un évènement historique véridique. L’homme politique, déjà chancelier d’Allemagne manque de se faire assassiner le 8 Novembre 1939, avec son équipe dirigeante, Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Martin Bormann. Ce qu’on appellera plus tard comme l’attentat de Munich, est relaté dans le film. Une bombe explose, mais Hitler quitte les lieux quelques minutes plus tôt, ce qui dans le cas contraire, aurait pu changer le cours dramatique de l’histoire. "Ertan Ou La Destinée", d’Umut Dağ (Murathan Muslu, Alechan Tagaev, Ivan Kriznjak) met en scène Ertan, qui sort de prison après 10 ans de détention. Il recroise rapidement ses anciennes fréquentations qui ne manquant pas d'essayer de le mêler à des petits délits. Mais en quête de repentance et d'une nouvelle vie simple et sans histoires, il préfère accepter un modeste petit boulot. 

Simon Rouby réalise le magnifique film d’animation, "Adama" (Azize Diabate Abdoulaye, Pascal N'Zonzi, Oxmo Puccino). Adama, 12 ans, vit dans un village isolé d’Afrique de l’Ouest. Au-delà des falaises, s’étend le Monde des Souffles. Là où règnent les Nassaras. Une nuit, Samba, son frère aîné, disparaît. Adama, bravant l'interdit des anciens, décide de partir à sa recherche. Le film est né d’un conte véridique africain, qui fait revenir les combattants de la Force noire, régiment de tirailleurs sénégalais parti combattre durant la guerre 1914-1918 pour l’Empire colonial français. Abdoulaye N’Diaye fut le dernier survivant de ce contingent jusqu'à sa mort en 1998. C'est son fils qui a transmis le récit de son expérience traumatique à Julien Lilti, scénariste du film. Rassemblant une équipe d’artistes internationaux, le réalisateur a eu recours à de nombreux procédés picturales, notamment, le dessin, la peinture, l’encre magnétique et l’animation 3D.

Christophe Karabache réalise "Lamia" (Pascale Habib, Joelle Hélary, Christophe Karabache). Lamia, une femme naïve d'une vingtaine d'années, habite avec son mari, un coach bizarre, et la mère muette de celui-ci, noyée dans le désarroi. Tous les trois vivent un quotidien insolite et décalé dans un Liban secoué par la terreur... Dans "Chronic" de Michel Franco (Tim Roth, Sarah Sutherland, Robin Bartlett), David est un aide-soignant, et travaille auprès de personnes en phase terminale. Méticuleux, efficace et passionné par son métier, il noue des relations qui vont bien au-delà du cadre médical. Mais dans sa vie privée, David est inefficace, maladroit et réservé. Il a besoin de ses patients tout autant qu’ils ont besoin de lui (voir notre critique ici). Maïwen sort son quatrième film après le succès de Polisse (2010). Dans Mon Roi (Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot, Louis Garrel) elle dirige la comédienne et réalisatrice Emmanuelle Bercot, qui a remporté le prix d’interprétation féminine à Cannes. Elle joue le rôle de Tony, admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio, interprété très justement par Vincent Cassel (voir notre critique ici).

A l’approche de la grande conférence sur le climat à Paris, le documentaire de Luc Jacquet sur le réchauffement climatique sonne comme un ultime son de cloche pour alerter les consciences. Dans La Glace Et Le Ciel,  Luc Jacquet (Claude Lorius, Michel Papines) met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique. L'explorateur a consacré sa vie à percer au plus profond des glaces de l’Antarctique les secrets bien gardés du climat (voir notre critique ici). De même, Joaquim Pinto, Nuno Leonel réalisent, Le Chant d'Une Île dans lequel ils dénoncent la pêche industrielle qui épuise les océans. Autre documentaire que nous avons remarqués cette semaine: L'Image Manquante, de Rithy Panh (Randal Douc), qui utilise des figurines d'argile et des images d'archives pour recréer les atrocités des Khmers rouges commis entre 1975 et 1979 au Cambodge. Autre thème brûlant de l’actualité mis en scène au cinéma, la géopolitique au Moyen-Orient devenue en l’espace de cinquante ans, une des zones les plus instables au monde. Censored Voices de Mor Loushy revient sur la guerre des six jours, de 1967 qui s’est achevée par la victoire décisive d’Israël, la prise de Jérusalem, de Gaza, du Sinaï et de la Cisjordanie. Une semaine après la fin de la guerre, un groupe de jeunes gens habitants des kibboutz, avec à leur tête l’écrivain Amos Oz et l’éditeur Avraham Shapira, enregistrent des confessions de soldats de retour du front. Parmi les trois derniers documentaires de la semaine se trouvent: un film d’Erwin Wagenhofer, Alphabet, sur les différentes manières d’éducation entre la Chine, l’Allemagne, la France, et les Etats-Unis, et un film sur la carrière  de l’alpiniste Jerzy Kukuczka, Kukuczka réalisé par Jerzy Porebski (Jerzy Kukuczka, Reinhold Messner), le film de De Gaulle Eid (Jean-Claude Mondoloni, Jean-Jérôme Mondoloni, Pauline Sallembien) vaut également le détour. Sur un sujet moins connu, Terra di Turmenti relate 40 ans de lutte entre l’État français et les mouvements nationalistes qui auront mis la Corse à feu et à sang. En 2014, les dernières armes ont été déposées. S’imposer par les urnes sur une terre pacifiée, tel est désormais l'objectif du courant nationaliste.

Gregory Plotkin sort enfin, le cinquième opus de sa saga Paranormal Activity, Ghost Dimension (Chris J. Murray, Brittany Shaw, Olivia Taylor Dudley). La famille Fleeges emménage dans une nouvelle maison et découvre dans le garage des cassettes vidéos de l'enfance de Katie et Kristi et une caméra leur permettant de voir ce qui se déroule véritablement autour d'eux... Sensations fortes garanties ! Nous aurons l'occasion de vous reparler du film d'ici Halloween. Bonne semaine cinéphile à tous !

 

Courtesy of Warner Bros. France, Sophie Dulac Distribution, Océan Film, StudioCanal, Pathé Distribution, Paramount Pictures France

Partager cet article