Planète Cinéphile

Cette semaine

"NIGHT FARE", INTERVIEW DE JULIEN SERI

"NIGHT FARE", INTERVIEW DE JULIEN SERI

En pleine promotion pour son nouveau projet de long métrage "Night Fare", Planète Cinéphile a demandé à son réalisateur Julien Seri, pourquoi le distributeur Kanibal Films ainsi que Daigoro Films ont décidé de décaler la sortie du film de trois mois.

 

En calant la sortie en salles de "Night Fare" le 4 Novembre, vous ne pouviez pas ignorer le marché et les sorties programmées de plusieurs blockbusters.

 

Julien Seri: "En effet, nous ne l'ignorions pas mais il y a une différence entre "se partager le gâteau" et "récupérer les miettes". Cette semaine, trois films se partagent la moitié des écrans français : "Seul sur Mars" avec 1.044 écrans, "Hôtel Transylvanie 2" avec 1.019 écrans et "Les Nouvelles Aventures d'Aladin" avec 821 écrans. Ces films rencontrent leur public et c'est tant mieux mais, dans ce contexte, il est impossible pour des petits films comme le nôtre d'obtenir des salles. Avec l'arrivée prochainement de "Spectre", "Hunger Games", "Star Wars" pour ne citer qu'eux, cela ne nous laisse aucune chance d'exister. Nous ne sommes ni suicidaires, ni fatalistes."

 

Qu'est-ce qui vous fait penser que le film aura plus de salles en janvier prochain ?

 

J. S.: "Kanibal Films, notre distributeur, est en contact avec les salles depuis plusieurs mois sur Night Fare. Les groupes d'exploitants auront plus de facilité, pour nous aider sur le début de l'année.

D'autre part et à ce jour, le contexte de sortie sera très différent."

 

Devant ce constat, pourquoi ne pas envisager une sortie e-cinema ?

 

J. S.: "Parce que, d'une part, Night Fare a été pensé et fait pour la salle. D'autre part, et même si je pense que le e-cinema va évoluer ces prochaines années, il n'en est qu'à ses balbutiements. Un film en exclusivité e-cinema totalise en moyenne 70.000 visionnages, ce qui n'est pas si probant."

 

Depuis le début, ce film est un combat de tout instant.

 

J. S.: "Oser ne nous a jamais fait peur, nous l’avons prouvé en nous lançant dans cette formidable aventure. Après tout le travail fourni et avec l'aide déterminante des contributeurs nous devons tout faire, tout en restant humbles, pour offrir à notre film de véritables chances de réussir.

Nous n’allons pas rester inactifs durant cette période : décider de décaler la sortie nous permet également de continuer à plus communiquer par le biais d’une tournée province, de festivals qui sont en demande... Nous allons faire « vivre » le film jusqu’à la sortie. J’ai toujours su que la fabrication de ce film et son extrême difficulté ne seraient rien face à la sortie en salles. Mais tout ce que je sais aujourd’hui c’est que je suis fier de mon film et qu’il mérite mieux. Alors si nous avons la moindre chance de pouvoir lui offrir ce "mieux" dans quelques semaines, il faut avoir le courage d’attendre."

 

L'avant-première parisienne de lundi est-elle maintenue ?

 

J. S.: "Le film sera projeté en avant-première ce soir à Avignon et effectivement l’avant première parisienne aura bien lieu ce lundi 26 Octobre. Elle a été organisée pour tous les crowdfunders qui nous ont soutenus. Nous avons pris des engagements vis-à-vis d'eux et nous les tiendrons quoi qu'il arrive."

 

"Night Flare" - Sortie (France): 13 Janvier 2016

 

Courtesy of Kanibal Distribution & Julien Seri

Partager cet article