Planète Cinéphile

Cette semaine

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

Bon, c'est bien beau le cinéma, mais où en est-on de l'âge d'or de l'animation ? Ceux qui ont grandi dans la décennie Disney des 90's se sentent peut-être un peu nostalgiques. De nos jours, pour voir des dessins animés qui sortent des sentiers battus, il faut chercher dans le courant indépendant ou dans l'animation japonaise. Et bien justement, notre cinéaste du jour vient du pays du Soleil-Levant. Avec une carrière artistique qui s'étale sur près de 35 années, autant vous dire que le dessin ça le connaît !

Hayao Miyazaki est né à Tokyo, le 5 Janvier 1941. La plupart de ses films d'animation sortent du grand studio Ghibli que vous connaissez, si vous êtes un peu cinéphile (ce dont l'on ne doute pas si vous nous lisez). Auquel cas nous allons tenter de vous faire découvrir son oeuvre, à travers cette publication.

L'ensemble de sa filmographie se révèle bien plus profonde que n'importe quel Disney, car les sujets sont abordés avec pugnacité - ne cherchant rien à cacher - tout en apportant une dimension plus poignante que ceux de chez l'Oncle Sam. Les thèmes récurrents sont: la Nature, le passage de l'enfance à l'âge adulte, le rêve, la technologie, la guerre et le questionnement humain. Une grande partie de sa filmographie est également consacrée à la magie qui donne une valeur poétique aux longs-métrages.

Dans quasiment toutes ses histoires ce sont des enfants et plus particulièrement des femmes qui sont les héroïnes de ces aventures. La naïveté de l'enfant permet d'avoir une vision différente, plus innocente qui apporte à ces fresques un côté délicat. On pense au genre féminin pour la pureté et le courage.

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

La majorité de ses films sont sérieux, mais "Le Château De Cagliostro" qui est son premier long métrage est très drôle. Il est à la fois simpliste dans son histoire et comique dans le ton. La suite de sa carrière est beacoup plus réaliste et sérieuse avec des chroniques plus sombres dans leurs traitements respectifs.

L'écologie et la Nature sont des thèmes récurrents et c'est un élément central dans 80% de ses films. Cela s'explique en partie par la culture Japonaise, mais à aucun moment on ressent, ne serait-ce qu'une once d'éducation maladroite. Le rôle de mère Nature est essentielle, elle rentre en communion avec les principaux protagonistes. Aussi, elle aide nos héros à grandir et à surmonter les problèmes rencontrés. Les quatre éléments sont aussi visibles tout au long des aventures et ils sont généralement le coeur du récit. Ils déterminent la direction de l'histoire et influencent son déroulement.

"Nausicaä De La Vallée Du Vent" nous présente un monde apocalyptique où presque toute la nature a disparu, et où seul les fleurs sont le vestige des temps anciens. Dans "Princesse Mononoke", c'est la forêt qui est la principale source de problèmes causés par des humains et c'est nos deux héros qui vont la sauver.

Le passage de l'enfance à l'âge adulte est une thématique tout aussi importante, car les personnages principaux de ces incroyables odyssées sont généralement des enfants. Le moment où l'on prend conscience, que l'on doit faire face aux difficultés de la Vie, c'est toujours un passage compliqué pour les jeunes Hommes. Comprenons que l'enfant renvoit à la naiveté, la pûreté de l'être, celui-ci peut se permettre d'échouer avant d'évoluer.

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

Le rêve et l'envie de s'évader en général c'est primordial dans ses films, c'est bien un sujet qui nous fascine tous et il est prépondérant dans la carrière de Miyazaki. Le fait d'avoir des gosses ouvre le champ de l'imaginaire et de l'irréel pour s'épanouir à l'écran.

Dans "Mon Voisin Totoro" ce sont les enfants qui découvrent cet étrange personnage de Totoro, les adultes ne sont pas présents durant ces moments. Pareil dans "Le Voyage De Chihiro", ses parents sont écartés au début pour laisser place à cette fille qui va vivre dans un monde surnaturel, mais pourtant bien réel dans le film.

Une très grande place à l’interprétation est laissée dans ses films et ce n’est pas anodin. Cela autorise une poésie subtile qui s'installe pendant dans la narration. Pour au final nous aider à comprendre ce qui se déroule dans l'univers installé avec un lyrisme particulier. Chacun peut y voir des choses différentes.

La guerre est traumatisante, elle est aussi bien présente. Dans "Nausicaä De La Vallée Du Vent" elle subsiste en toile de fond et pendant tout le long du métrage une sensation d'insécurité règne. Dans "Porco Rosso" c'est aussi le cas elle n’est pas explicite, mais elle rôde autour pour nous rappeler que tout n'est pas rose.

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

La place de l'humain dans la société est lui aussi évoquée dans ses films, car à travers chaque être qu'il met en scène Hayao Miyazaki se demande s'ils sont bien légitimes dans ce monde. L'exemple le plus parlant étant "Porco Rosso", ce cochon autrefois être humain, mais à aucun moment il n'est remis en question dans le film. Il y a certes des allusions à son passé d'Homme, mais en aucun cas on le juge. Il est même respecté.

Pour les autres héros qui sont généralement jeunes, ils cherchent leur place dans un monde en ébullition. C'est une métaphore de la Vie qui a un sens dans chaque histoire. Alors effectivement, il s'agit davantage d'un sous-texte, cela étant, on le perçoit et cela donne un aspect mélancolique à ces fables.

La sincérité qui se dégage de chacune des oeuvres est onirique. Sans prétentions, les aventures se déroulent de manière directe sans chercher à en faire de trop. Les intentions sont toutes pensées pour un monde meilleur. L'égoïsme n'a rien à faire au sein de son oeuvre, à aucun moment l'on ne ressent de haine même envers les méchants: ils sont là pour faire réfléchir et non rien d'obstacles manichéens.

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

La magie a effectivement un rôle prépondérant, car, d'un côté, elle aide au dépaysement et, de l'autre, elle souffle un air tout en finesse. Sans jamais être gratuite, elle octroie aux protagonistes principaux un épanouissement et un courage non négligeable. 

Cette touche de féérie donne du cachet aux univers développés. L'univers créé est tout simplement gigantesque, tout dépend de comment l'on voit ce tout cinématographique. Est-ce un seul et même monde ou est-ce plusieurs mondes ? Ils ont tous une indentité propre, il faut bien l'avouer, esthétiquement c'est impressionnant ! L'inventivité qu'il a fallu pour imaginer et concevoir la plupart de ces atmosphères est tout bonnement folle.

Chaque plan est minutieusement étudié pour donner un aspect qui lui est propre. Que ce soit dans la technologie ou la Nature, les environnements sont crédibles et l'on est réellement transporté dedans. Que l'on soit sensible ou pas à son cinéma, on ne peut nier ce fait: l'univers est la réussite des oeuvres de Hayao Miyazaki.

GRAND ANGLE... HAYAO MIYAZAKI

Alors oui, le dessin a évolué et on pourrait en parler des heures et des heures de ces personnages qui se ressemblent, ou encore des clins d'oeil et même des inspirations, mais cela serait trop de clés données au spectateur. On vous incite à (re)découvrir l'ensemble de son oeuvre à votre guise pour vous faire votre propre idée dessus. C'est la magie du cinéma après tout...

Pour finir, et non des moindres, la musique. Dieu seul sait à quel point c'est important l'accompagnement musical dans un film et, ici aussi, c'est d'une poésie sans nul autre pareil. Chaque composition est brillamment et délicatement insérée dans ces péplums de fantaisies visuelles pour en ressortir encore plus mémorables. Ce moment où l'on est pris par l'émotion et l'on ne sait plus s'il s'agit d'un film d'animation ou d'Art pur, c'est aussi là que réside le génie imaginatif de Hayao Miyazaki.

Un maître de l'animation qui a pris sa retraite avec son dernier film en date, "Le Vent Se Lève" (voir notre critique ici), sorti en salle en 2014. Depuis, le cinéaste a l'intention d'ouvrir un parc pour enfants, à valeurs environnementales, d'ici Avril 2018.

Dans la bande-annonce ci-dessous vous retrouverez la liste complète de son oeuvre cinématographique, d'ores et déjà disponible en Blu-ray - on l'espère, prochainement en France.

Courtesy of Buena Vista Distribution & Buena Vista Social Club International, Tōei compagny, Studio Ghibli, Tōhō

Partager cet article