Planète Cinéphile

Cette semaine

@ L'AFFICHE, 11 NOVEMBRE 2015

@ L'AFFICHE, 11 NOVEMBRE 2015
@ L'AFFICHE, 11 NOVEMBRE 2015

L'évènement de la semaine, chers cinéphiles, c'est bien entendu la sortie de "Spectre", le nouveau volet des aventures de l’agent 007 dont la campagne promotionnelle intense et médiatisée nous a quelque peu fait perdre de vue l’intérêt principal: parler du film. En cause, la déclaration à double tranchant de Daniel Craig qui préfèrait "se tailler les veines" que de refaire un nouveau film, ce à quoi Sony a courtoisement répondu par l’annonce d’un nouvel épisode, avec toujours en tête d’affiche, celui qui se rêverait plutôt dans "Othello" qu’en agent de sa Majesté;  le rayonnement international et unanime de la "so frenchie", Léa Seydoux, dont la froide et convaincante beauté a fait dire à nos confrères d'Outre-Manche, que, la France se portait très bien en matière d’exportations, puisqu’on en avait jamais vu d’aussi réussie "depuis l’invention du champagne" (numéro d'Octobre 2015 de "Maxim")… Reste à savoir maintenant, si tout cela méritait toute notre attention pour un nouvel épisode qui, sentait déjà peser sur lui l’ombre de l'écrasant succès de "Skyfall", son aîné. Verdict cette semaine donc.

Jettons un coup d'oeil, avant-tout, aux films de notre douce France avec de la comédie et de l’histoire. Hasard du calendrier ou réelle volonté des producteurs ? En ce 11 Novembre, jour de commémoration de l’Armistice de 1918, une variété de films d’époque sont à l’affiche. Direction le Paris de la fin du dix-neuvième siècle avec le film "Les Anarchistes" d’Elie Wajeman (Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud) qui nous replonge dans les milieux révolutionnaires vivotant en cette fin de siècle. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé entre la police et ce groupe pour qui, il développe des sentiments de plus en plus profonds (voir notre critique très prochainement).

Avec des images d’archives et des plans fictionnels, "Francofonia, le Louvre Sous L’Occupation", d’Alexandr Sokurov (Louis-Do de Lencquesaing, Benjamin Utzerath, Vincent Nemeth) nous replonge aisément dans la guerre de 1940. À travers l’histoire de Jacques Jaujard et du comte Franz Wolff-Metternich, Sokourov explore les rapports de l’art et du pouvoir, le musée comme lieu vivant de civilisation, et nous montre ce que l’Art peut dire de nous-mêmes au cœur de l’un des conflits les plus meurtriers qu’ait connu le monde.

"Ange & Gabrielle" d’Anne Giafferi (Patrick Bruel, Isabelle Carré, Alice de Lencquesaing) est LA comédie de la semaine ! Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon, Ange. Anciennement scénariste pour la télévision, Anne Giafferi maîtrise parfaitement bien les ressorts comiques et on rit beaucoup en regardant Ange essayer de conquérir sa Gabrielle. A voir absolument ! (Voir notre critique ici).

Le très attendu nouveau volet des aventures de l’agent (plus très secret) de sa majesté, sort enfin ! Sam Mendès, qui avait déjà réalisé "Skyfall" s’est remis derrière la caméra pour "Spectre" (Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux). Un message cryptique surgit du passé de 007 et entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée "Spectre". Sam Mendes, qui ne cesse de rappeler son attrait pour le réalisateur de la saga des "Batman", Christopher Nolan, réalise son deuxième film "007". Le réalisateur britannique est un des premiers à insuffler une sorte de continuité chronologique et psychologique. A ce propos, son intrigue reprend directement après les évènements du précédent volet. "Spectre" sera t-il donc l’équivalent d’un "Dark Night Rises" à la sauce James Bond ? On renoue pourtant avec un style très vintage, et la filiation avec la franchise est très assumée, signe éventuel que "Spectre" ne sera pas aussi novateur qu'il était annoncé. En sont la preuve les très nombreuses références aux précédents opus, qui sont disséminées à peu près partout: le chat blanc de Blofeld reprend du service ; on se bat de nouveau dans les trains, et on rend hommage au Baron Samedi de "Vivre et Laisser Mourir"... On ressort même du placard le fameux costume blanc à boutonnière de Sean Connery, qu'on avait pas vu depuis 1964... dans la séquence d'ouverture de "Goldfinger"... Le tout sur une musique ultra-référencée, résultat d'une nouvelle composition et de reprises de la bande-originale d'"Au Service Secret De Sa Majesté". Si cela n'avait pas été en 2012, on aurait pensé que les cinquante-ans de la franchise, étaient cette année ! (Voir notre critique ici).

Enfin, dans "La Fille Et Le Fleuve", Aurélia Georges (Sabrina Seyvecou, Guillaume Allardi, Serge Bozon) raconte une histoire d’amour, celle de Nouk et Samuel. Ils s’aiment mais sont aussi possessifs et maladroits. Un jour, Nouk perd brusquement Samuel. Il se retrouve dans les limbes… L’espoir fou de Nouk va-t-il l’arracher au séjour des morts ? Autre film, celui de Vincent Lapize, qui a décidé de porter son regard sur la résistance des opposants au projet d’Aéroport Grand-Ouest sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Le documentaire "Le Dernier Continent", tourné entre le Printemps 2012 et le Printemps 2014, est à voir en salles en ce moment.

"Une Histoire De Fou", film de Robert Guédiguian (Simon Abkarian, Ariane Ascaride, Grégoire Leprince-Ringuet) est une fiction sur le génocide arménien. A Berlin en 1921, Talaat Pacha, principal responsable du génocide Arménien est exécuté dans la rue par Soghomon Thelirian dont la famille a été entièrement exterminée. Lors de son procès, il témoigne du premier génocide du 20ème siècle tant et si bien que le jury populaire l’acquitte.

Autre film de la semaine, nous vous conseillons d'aller voir le nouveau Disney, réalisé par Mark Linfield, Alastair Fothergill. Ils nous invitent à découvrir le quotidien de Chimpanzés, avec la comédienne Claire Keim qui prête sa voix au film, "Le Royaume Des Singes". Des ruines d'un ancien temple en Asie du Sud où vivent les Macaques à toque, ils filment sans mise en scène et avec du pur réalisme, une espèce de singes qui vit selon une hiérarchie sociale bien établie (Voir notre critique ici). Bonne semaine cinéphile à tous !

 

Courtesy of Mars Distribution, Sophie Dulac Distribution, UGC Distribution, Sony Pictures Releasing France, A perte de vue, Diaphana Distribution, The Walt Disney Company France

Partager cet article