Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "MY SKINNY SISTER"

CRITIQUE: "MY SKINNY SISTER"

Synopsis: "Stella, 12 ans, rondelette et pas très sportive, voudrait ressembler à sa grande soeur Katja que tout le monde admire. Mais celle-ci cache un secret que Stella va découvrir et qui va bouleverser leur complicité."

Sortie (France): 16 Décembre 2015

 

Critique

Une petite pépite. Voilà comment caractériser "My Skinny Sister".

Le sujet est dur puisqu’il parle de l’anorexie et de l’impuissance des gens face à ce fléau. Sauf qu’à l’inverse des films qui vont se focaliser sur le côté dramatique, social et larmoyant d’un sujet pareil, Sanna Lenken, la réalisatrice, a décidé de nous le faire découvrir à travers les yeux d’une petite fille attachante et drôle à souhait. Le film repose sur son duo de "sœurs": Rebecka Josephson (Stella) et Amy Deasismont (Katja). La réalisatrice a parcouru la Suède pendant plus d’un an pour les trouver. Et on comprend pourquoi. Il était primordial de trouver deux "sœurs" ayant une forte complicité et aussi capable de porter ce film à bout de bras. La tâche est rude quand on a seulement dix ans. Il était impossible de prendre n’importe qui. Amy Deasismont était déjà connue en Suède – elle est une chanteuse et actrice reconnue. Quand à Rebecka Josephson, elle est une bouffée d’air frais. Son interprétation est juste et drôle. Mais, ce que l’on retiendra surtout d’elle, c’est son rire communicatif qui envahit toute une pièce. Le sourire et le rire sont et resteront le meilleur remède aux maux du cœur et du corps. Et ce film en est un bel exemple.

CRITIQUE: "MY SKINNY SISTER"CRITIQUE: "MY SKINNY SISTER"
CRITIQUE: "MY SKINNY SISTER"

"My Skinny Sister" ressemble à s’y méprendre à "Little Miss Sunshine" – dans un sens seulement, la forme, puisque ce film est plus réaliste et authentique. Il était très important pour Lenken de le faire. Il ne s’agissait pas seulement d’un travail de réalisateur, d’une histoire à faire vivre et raconter. Pour elle, il était beaucoup plus introspectif. En effet, c’est en partie son histoire que la réalisatrice nous livre. Lenken s’est toujours reprochée d’avoir fait vivre ses souffrances (troubles alimentaires dans sa jeunesse) et son mal-être à sa petite sœur. Cette dernière avait tellement peur que sa sœur meurt qu’elle en pleurait tous les jours et perdait peu à peu goût à la vie. Lenken ne s’est jamais vraiment remise de cela et ce film est un hommage, une ode à l’amour qui lie deux sœurs. C’est aussi pour cette raison que Lenken ne voulait pas faire pleurer sous les chaumières et avait décidé de raconter cette histoire à travers la perspective de Stella.

"My Skinny Sister" est émouvant, drôle, touchant et effrayant de vérité et d’émoi. Lenken nous apporte un cocktail gagnant. À vous, maintenant, d’en juger.

Note:  (4/5)

Courtesy of Urban Distribution

Partager cet article