Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "UN + UNE"

CRITIQUE: "UN + UNE"

"Un + Une" est la dernière création de Claude Lelouch (et soit dit en passant mon premier film de ce réalisateur) avec Jean Dujardin et Elsa Zylberstein en tête d'affiche. Ayant reçu peu d'écho, j'avais une vague idée de son style de travail et de sa pâte, et je dois admettre que c'est un moment assez singulier et je serais curieuse d'en voir d'autres afin d'avoir une critique sûrement plus pertinente.

Synopsis: "Antoine ressemble aux héros des films dont il compose la musique. Il a du charme, du succès, et traverse la vie avec autant d’humour que de légèreté. Lorsqu’il part en Inde travailler sur une version très originale de Roméo et Juliette, il rencontre Anna, une femme qui ne lui ressemble en rien, mais qui l’attire plus que tout. Ensemble, ils vont vivre une incroyable aventure…"

Sortie (France): 9 Décembre 2015

 

Critique

 L'histoire en elle-même reste somme toute assez simple. Tout (ou presque) repose sur le fonctionnement du duo d'acteurs Elsa Zylberstein/Jean Dujardin. Celui-ci marche plutôt bien même si l'on ressent un peu plus de faiblesse dans le jeu de Zylberstein. Notamment lors de sa première apparition où l'on se retrouve face à un personnage qui tombe un peu dans le caricatural et presque dans le sur-jeu. Ce passage m'a laissé assez froide et ce n'est que un peu plus tard que je me suis rendu compte que ce n'était pas le jeu mais le rôle qui posait problème. En effet, le rôle de Anna est plus subtil que celui d'Antoine, et sûrement moins facile à cerner et à jouer.

Rien à redire sur les deux seconds rôles, interprétés par Alice Pol et Christopher Lambert, qui subissent tant bien que mal. C'est en réalité Jean Dujardin reste qui est le gros pilier de ce film. Très à l'aise dans son personnage de Antoine, à la fois charmeur et insupportable, et dont une bonne partie de ses passages sont sûrement les fruits de séances d’improvisation made in Dujardin. Heureusement qu'ils sont là ces passages d'ailleurs, ce sont les seuls qui font sourire et apportent un petit plus au film. D'un autre côté, en tant que fan de cet acteur et de sa palette de jeu, je dois reconnaître qu'il reste quand même quelque chose de dérangeant dans sa prestation. J'adore autant voir Dujardin et son rire mythique dans des comédies que dans ce genre de production française, et pourtant il reste un léger problème... Après réflexion je pense que la quantité énorme de très gros plans coupe le naturel de son jeu. Il est filmé de tellement près que l'on arrive plus à y croire.

Par ailleurs, rien ne transporte vraiment dans ce film, on suit la rencontre et le chemin que vont suivre ensemble Antoine et Anna sans véritables bouleversements ou retournements de situations. On est entraînés sans trop d’entraînement entre flash-backs et ellipses, pas toujours claires d'ailleurs. Le fond proposait pourtant bien des idées mais aucune n'est saisie, tout n'est qu'une toile de fond qui sert au déroulement correct de l'histoire. L'ambiance, les décors, la photographie de ces paysages d'Inde qui ont inspirés des milliers de réalisateurs ne sont ici pas exploités, hormis éventuellement sur un ou deux passages et encore cela reste superficiel. On sent bien que ce n'est pas recherché et je trouve que c'est dommage de faire un tel choix géographique pour au final n'en tirer qu'un très vague arrière-plan.

En conclusion, je dirais que dans "Un+Une" tout est dans le titre. Un film avec un acteur plus une actrice. Enfin surtout un acteur, Dujardin, qui porte le film quasiment sur toute la longueur. Même si Zylberstein est un peu moins crédible, la cause sûrement à son rôle, le duo est plutôt efficace. Un film qui fonctionne donc grâce à son casting et heureusement parce que sans lui il ne reste pas grand chose et on en retient pas plus non plus.

 

Note:  2,5/5

 

Courtesy of Metropolitan FilmExport

Partager cet article