Planète Cinéphile

Cette semaine

@ L'AFFICHE, 16 DÉCEMBRE 2015

@ L'AFFICHE, 16 DÉCEMBRE 2015
@ L'AFFICHE, 16 DÉCEMBRE 2015

Cette semaine chers cinéphiles, impossible de passer à côté de la sortie du nouvel épisode "Star Wars 7", qui pose les jalons d'une nouvelle trilogie, dix ans après l'épilogue final proposé par George Lucas avec "La Revanche Des Siths". Sans risquer de minimiser l'ampleur de l'évènement, nous vous avons débriefé le contenu des autres sorties de la semaine, que vous pouvez allez découvrir si vous souhaitez éviter le bain de foule du "Réveil De La Force". Récompensé au Festival du Film de Berlin, "My Skinny Sister" est largement légitime pour trôner au côté du blockbuster de la semaine.

Coup de coeur de nos chroniqueurs, "My Skinny Sister" (Rebecka Josephson, Amy Deasismont, Annika Hallin) est la révélation de la semaine ! Sanna Lenken, la réalisatrice, avait déjà porté le thème de l'anorexie à l'écran avec un premier court-métrage. Elle explore à nouveau cette question des troubles alimentaires, au travers de la relation de deux soeurs, et sur un ton humoristique. Stella, 12 ans, rondelette et pas très sportive, voudrait ressembler à sa grande soeur Katja que tout le monde admire. Mais celle-ci cache un secret que Stella va découvrir et qui va bouleverser leur complicité (voir notre critique ici).

Direction la campagne italienne avec "L'Attente", dans lequel Juliette Binoche et Lou de Laâge, co-habitent dans une sublime villa ancienne. Pour un premier film, Piero Messina nous épate, peut-être car il a été à bonne école en tant qu'assistant réalisateur de Paolo Sorrentino. La mise en scène est parfaite, appuyée par une lumière très maîtrisée. On constate quelques temps morts et, c'est seulement en ces instants qu'on risque de frôler la caricature du film d'auteur engourdi. Heureusement l'interprétation est recherchée, et elles incarnent justement leurs personnages.

Elle était jusque là une date lointaine, très, très, lointaine... Et puis, soudainement nous y sommes ! Star Wars continue, avec "Le Réveil De La Force", réalisé par J.J Abrams, spécialiste des aventures galactiques ("Star Treck"). L'intrigue était gardée aussi secrète que les codes nucléaires. Plus de tentre ans après l'effondrement de l'Empire, symbolisé par la destruction, de ses chefs politiques, militaires, et de son étoile de la mort, il n'était pas facile de concevoir une nouvelle trame, avec des nouvelles menaces. Les membres de l'Alliance rebelle combattent le Premier Ordre, mené par un nouveau Sith, et ont besoin de Luke Skywalker, qui a disparu. Ils envoient leur meilleur pilote, Poe Dameron, chercher une carte qui les mènera à la planète sur laquelle vit, reclus, le frère de Leia. Fait prisonnier par le Nouvel Ordre, Poe a juste le temps de cacher l'emplacement, dans un droide, que trouvera sur son chemin, une chercheuse de trésors du nom de Rey... (voir notre critique ici). 

Côté français, une comédie légère, sur la gestion du deuil, sort cette semaine. "Le Goût Des Merveilles" réalisé par Eric Besnard, se distingue par ses couleurs vives, et ses plans paysages de la Drôme, région dans laquelle se déroule la rencontre entre Louis et un iconnu. Elle élève seule ses deux enfants et tente de préserver l’exploitation familiale. Un soir, elle manque d’écraser un homme au comportement quasi autiste. Cet homme se révèle vite différent de la plupart des gens. Et sa capacité d’émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille... (voir notre critique ici).

Autre film intimiste "La Vie Très Privée De Monsieur Sim", de Michel Leclerc (Jean-Pierre Bacri, Mathieu Amalric, Valeria Golino). Film qui se porte, lui aussi, sur le bouleversement du quotidien par un évènement, le réalisateur met brillamment en scène Jean-Pierre Bacri, devenu un quasi adepte des rôles d'angoissés. Il ajoute pourtant une drôlerie irrésistible au personnage... Monsieur Sim n’a aucun intérêt. C’est du moins ce qu’il pense de lui-même. Sa femme l’a quitté, son boulot l’a quitté et lorsqu’il part voir son père au fin fond de l’Italie, celui-ci ne prend même pas le temps de déjeuner avec lui. C'est alors qu'il reçoit une proposition inattendue: traverser la France pour vendre des brosses à dents qui vont "révolutionner l'hygiène bucco-dentaire". Il en profite pour revoir les visages de son enfance, son premier amour, ainsi que sa fille et faire d’étonnantes découvertes qui vont le révéler à lui-même.

Nicolas Pariser réalise son premier long-métrage, quatre ans après avoir reçu le prix Jean Vigo pour son court-métrage "La République". "Le Grand Jeu" (Melvil Poupaud, André Dussollier, Clémence Poésy) est un thriller inspirée par l'affaire Tarnac. Pierre Blum, un écrivain de quarante ans qui a connu son heure de gloire au début des années 2000, rencontre, un soir, sur la terrasse d'un casino, un homme mystérieux, Joseph Paskin. Influent dans le monde politique, charismatique, manipulateur, il passe bientôt à Pierre une commande étrange qui le replongera dans un passé qu'il aurait préféré oublier et mettra sa vie en danger. Au milieu de ce tumulte, Pierre tombe amoureux de Laura, une jeune militante d'extrême gauche; mais dans un monde où tout semble à double fond, à qui peut-on se fier ?

Cette semaine voit ainsi à l'écran, une sélection de films très variée, mêlant productions indépendantes, comédies populaires, qui tentent de faire leur place à côté du blockbuster de l'année 2015... Si la tentation d'aller vérifier que la princesse Leia porte toujours aussi bien la coupe de cheveux macaron est quasi-universelle (un article plus détaillé sur notre critique "Star Wars" est à venir), nous vous recommandons très sincèrement les autres films de la semaine, pour leur casting cinq étoiles (Juliette Binoche, Melvil Poupaud, Alain Dussollier...), et leurs distinctions ("My Skinny Sister" récompensé par l'Ours de crystal à la Berlinale 2015). Bonne semaine cinéphile à tous ! 

Courtesy of Urban Distribution, Bellissima Films, Bac Films, Mars Distribution, UGC Distribution, The Walt Disney Company France

Partager cet article