Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "SPOTLIGHT"

CRITIQUE: "SPOTLIGHT"

Synopsis: "Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier."

Sortie (France): 27 Janvier 2016

 

Critique

Nous avions quelques appréhensions à l’idée d’aller voir "Spotlight". Pas que nous doutions du professionnalisme ni de la réussite de ce film mais une appréhension plutôt liée au sujet traité. En effet, il a fallu braver le froid et nous motiver pour aller voir un lundi soir, un film portant sur la pédophilie et les viols sur mineurs perpétrés par les prêtres et couverts par l’Eglise Catholique et le Vatican. Dit comme cela, c’est vrai qu’il est facile d’être sur la réserve et d’avoir quelques craintes. Avions-nous réellement envie de voir cela?

Si on se focalise sur la technique et les performances, "Spotlight" est parfaitement orchestré par Tom McCarthy et brillamment interprété par Michael Keaton, Mark Ruffalo et Rachel McAdams entre autres. Il suit cette bande de journaliste d’investigation dans leur quête pour rendre justice à ces enfants délaissés et à qui on a fait croire que c’était ‘normal’, que c’était ‘ok’ d’avoir ce comportement vis à vis d’eux. Ce qui était normal et n’aurait jamais dû être compromis était de reconnaître ces vies gâchées par l’Eglise Catholique et d’aider ces enfants à reprendre goût à la vie.

CRITIQUE: "SPOTLIGHT"CRITIQUE: "SPOTLIGHT"
CRITIQUE: "SPOTLIGHT"CRITIQUE: "SPOTLIGHT"

Heureusement, "Spotlight" ne va jamais dans le gore. Il reste toujours respectueux du drame infligé à ces enfants tout en incriminant les fautifs. La détermination de quelques personnes aura permis de dévoiler, ce qui fut à l’époque, le plus gros scandale jamais connu. Il aura permis de mettre les coupables à jour, de faire tomber l’Eglise Catholique de son piédestal et de permettre qu’elle se soumette elle aussi aux lois.

Nous savions, qu’à l’époque, l’Eglise Catholique était intouchable et que certaines pratiques des prêtres n’étaient pas inconnues. Cependant, que l’Eglise décide de ne pas sanctionner est une chose – bien qu’incompréhensible et inhumaine – mais encore, mais qu’elle assigne les prêtres à une autre paroisse à l’autre bout du pays pour que leurs réputations ne les précédent pas, reste une chose vraiment inconcevable et inhumaine. Nous appelons ça mise en danger de la vie d’autrui. C’était obligatoirement un appel à renouveler l’expérience et de le faire, soi-disant, ‘avec l’accord de Dieu’ mais comment pouvons-nous croire en ce Dieu qui ‘amène’ ses disciples à commettre de tels actes sur les personnes les plus insouciantes et innocentes que cette terre porte ? Nous n’avons pas la réponse à cette question mais nous remercions l’équipe de Spotlight d’y avoir cru et d’y avoir mis un terme.

Alors oui, ce film traite d’un sujet dur et de l’ignominie dont l’être humain peut faire preuve, mais il montre également sa persévérance et son bon sens / son humanité, et reste avant tout un très bon film, très bien maîtrisé et qui même par moment ose l’humour.

 

Note:  (3,5/5)

 

Courtesy of Warner Bros France

Partager cet article