Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "FIVE"

CRITIQUE: "FIVE"

Après un coup d'essai avec une version de "Five" en court-métrage, Igor Gotesman décide de transposer son scénario sur un format de long-métrage. Il réunit pour l'occasion ses deux compagnons de la mini-série "Casting(s)": Pierre Niney et François Civil. Il a été présenté en hors-compétition en janvier dernier lors du festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez.

 

Synopsis: "Cinq amis d'enfance rêvent depuis toujours d'habiter en colocation. Lorsque l’occasion d’emménager ensemble se présente, Julia, Vadim, Nestor et Timothée n’hésitent pas une seule seconde, surtout quand Samuel se propose de payer la moitié du loyer ! A peine installés, Samuel se retrouve sur la paille mais décide de ne rien dire aux autres et d'assumer sa part en se mettant à vendre de l'herbe. Mais n'est pas dealer qui veut et quand tout dégénère, Samuel n’a d’autres choix que de se tourner vers la seule famille qu'il lui reste : ses amis !"

Sortie (France): 30 mars 2016

 

Critique:

Faire un film sur l'amitié c'est tout aussi facile que difficile. Des amitiés il y en a de différentes sortes et il faut réussir à en faire un portrait sans tomber dans le film entre potes qu'on tourne juste pour se faire plaisir. Avec "Five", nous sommes sur une amitié d'enfance, un groupe de potes qui veulent réaliser le rêve de vivre ensemble. Et cette amitié s'avère être assez agréable à voir. Qui dit bande de potes, dit délires de potes. Délires qui ne fonctionnent pas toujours mais qui restent en général assez drôles, sans tomber dans le trop lourd. En réalité, les films sur l'amitié sont pas vraiment fait pour réfléchir, pas besoin de se creuser les méninges pour comprendre l'intrigue et même la morale. Le scénario reste donc relativement simple. On sait à peu près comment ça va se finir dès les premiers instants. Heureusement, quelques rebondissements viennent nous surprendre, ainsi que quelques surprises, dont l'apparition de Fanny Ardent et Pascal Demolon qui est tout simplement délectable.

CRITIQUE: "FIVE"

Le film repose principalement sur ses cinq acteurs, dont Pierre Niney qui tient un rôle un peu plus importants que ses compères. On sent que c'est écrit pour lui et on retrouve le Pierre Niney des films de comédies: le maladroit amoureux mais trop craquant. Malgré son personnage un peu plus important et ses facilités face à la caméra comparé à ses quatre compagnons, Niney laisse la place aux autres. En effet, les quatre autres acteurs sont biens et drôles malgré des personnages un peu stéréotypés, comme celui du coureur de jupons, et globalement le jeu est bon mais pas incroyable non plus. (en même temps est-ce vraiment compliqué de jouer une bande de potes qui se marrent tout le temps ?). Disons qu'il est naturel et assez authentique donc ça fonctionne et au final l'ensemble forme un beau groupe, équilibré et solidaire, alors que cela aurait facilement pu tomber dans "Five: le film de Pierre Niney et ses quatre potes". Chacun des membres a sa petite personnalité, ses qualités et défauts. L'avantage des amitiés de groupes où sont mêlés filles et garçons, c'est qu'elles entraînent souvent des histoires assez drôles et des quiproquos à souhait. Et on peut facilement se retrouver que ce soit dans les situations, les relations ou même dans les différents personnages.

Même si ils enchaînent galère sur galère, on reste dans une vision un peu idyllique. On a pas l'impression qu'ils travaillent beaucoup et pourtant ils n'apparaissent pas comme les jeunes les plus pauvres de Paris. Après c'est un côté qui peut déranger si on s'y attarde vraiment, mais de manière plus générale, cela reste du détail. On finit même par les envier, qui ne rêverai pas d'avoir une super maison avec ses meilleurs potes ?

CRITIQUE: "FIVE"

On peut dire que "Five" est un film réalisé dans la bonne humeur et que ça se sent. Les acteurs se sont bien amusés et nous le transmettent de manière assez efficace. Ils sont bons sans être exceptionnels mais la bande qu'ils forment est assez attachante et chacun pourra s'y retrouver un peu dans les différentes personnalités. On passe un bon moment et on rigole aussi, même si cela reste assez léger et l'on retiendra les visages (et les noms) des membres du groupe qui viennent comme un petit vent de fraîcheur sur la comédie française. Au final, "Five" est un film sur l'amitié, pas le meilleur mais loin d'être le plus mauvais.

Note:  (3/5)

 

Courtesy of StudioCanal

Partager cet article