Planète Cinéphile

Cette semaine

@ L'AFFICHE, 30 MARS 2016

@ L'AFFICHE, 30 MARS 2016

 Sous la présidence de George Miller, le prochain grand rendez-vous cannois sera ouvert par la projection hors compétition du prochain Woody Allen (voir ici). D'ici là, voici notre rubrique hebdomadaire sur les sorties de la semaine : deux drames sentimentaux, dont le film d'André Téchiné, des comédies populaires (merci Dreamworks!) et Michael Bay en haut de l'affiche avec "13 hours". A défaut d'un déluge d'effets spéciaux dont il nous avait régulièrement habitué ("The Island", "Armageddon") il s'intéresse avec davantage de simplicité à un épisode récent de l'histoire militaire contemporaine des Etats-Unis : le conflit libyen...

Cette semaine on retrouve la comédie déjantée "Five" dans laquelle nous retrouvons Pierre Niney. Cinq amis d'enfance décident de former une colocation, et pour assurer les fins de mois, certains d'entre eux se mettent à dealer de la drogue... Résultat : un beau conte sur l'amitié et la solidarité. Sans trop d'amibitions côté réalisation, le résultat est satisfaisant, drôle, et représente aussi un vent de fraîcheur sur le monde de la comédie française...(voir notre critique ici)

Cinq ans se sont écoulées depuis le dernier volet de la saga et voici enfin le toisième volet de la série comique de Dreamworks : "Kung-Fu Panda" avec les voix de Manu Payet, Pierre Arditi, Alison Wheeler... Po avait toujours cru son père panda disparu, mais le voilà qui réapparaît ! Enfin réunis, père et fils vont voyager jusqu’au village secret des pandas. Ils y feront la connaissance de certains de leurs semblables, tous plus déjantés les uns que les autres. Mais lorsque le maléfique Kaï décide de s’attaquer aux plus grands maîtres du kung-fu à travers toute la Chine, Po va devoir réussir l’impossible : transformer une horde de pandas maladroits et rigolards en experts des arts martiaux, les redoutables Kung Fu Pandas ! (voir notre critique ici).

Cette semaine, l'américain, Michael Bay, devenu spécialiste des films d'action ("Pearl harbor", "The Island", "Armageddon", "Transformers"...) sort "The Hours" (John Krasinski, James Badge Dale, Max Martini). Benghazi (Libye), 11 septembre 2012. Face à des assaillants sur-armés et bien supérieurs en nombre, six hommes ont eu le courage de tenter l’impossible. Leur combat a duré 13 heures. Ceci est une histoire vraie. 

André Téchiné a réalisé son nouveau film "Quand on a 17 ans", qui sort cette semaine (Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein, Corentin Fila) soit un drame français sur les doutes et les tribulations amoureuses que l'on rencontre traditionnellement à l'adolescence... Damien, 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin, pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom. La violence dont Damien et Tom font preuve l'un envers l'autre va évoluer quand la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit. C'est un joli film rempli de poési, et de plans superbes à travers les forêts des Pyrénnées, massifs dans lequel évoluent ces deux garçons (voir notre critique ici).

On termine notre sélection avec le subversif film "Do me love", de Jacky Katu et Lou Viger (Christine Armanger, Lizzie Brocheré, Valérie Maës), dont nous rappelons que la projection est interdite aux moins de douze ans... Tout commence avec un homme et une femme dans une banlieue désertée. Ils font l'amour à même la table comme on livre une bataille. Lui a la cinquantaine et n'est plus qu'un homme marié. Elle est jeune, excessive, elle débarque de nulle part. Très vite le sexe ne suffit plus, l'errance persiste, il faut trouver une échappatoire. Provoquer le drame, se battre ou s'enfuir ? Ici chacun lutte pour avoir le fin mot de l'histoire. Bonne semaine à tous!

Courtesy of Cinéma Saint-André des Arts, Wild Bunch Distribution, Paramount Pictures France, StudioCanal, Twentieth Century Fox France

Partager cet article