Planète Cinéphile

Cette semaine

MATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTIN

MATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTIN

Deux membres de notre équipe, Emma et Valentin, ont eu la chance de voir "Eddie The Eagle" avant sa sortie en salles. Nos deux rédacteurs ont des avis très éloignés l'un de l'autre sur le film. Découvrez aujourd'hui la critique de Valentin, qui n'a pas du tout aimé le long-métrage. Retrouvez la critique d'Emma en cliquant ICI.

Synopsis: "Eddie Edwards n’a jamais rien eu d’un athlète, bien au contraire. Pourtant, depuis qu’il est petit, il n’a qu’un seul rêve : participer aux Jeux Olympiques. Au fil des années, ni son piètre niveau sportif, ni le manque de soutien, ni les moqueries n’ont entamé sa volonté. Et c’est ainsi qu’en 1988, celui qui n’a jamais lâché a réussi à se retrouver, on ne sait trop comment, aux Jeux Olympiques d’hiver de Calgary. Avec l’aide d’un entraîneur aussi atypique que lui, ce sauteur à ski pas comme les autres va secouer le monde du sport et conquérir le cœur du public en accomplissant une performance olympique aussi improbable qu’historique..."

Sortie (France): 4 Mai 2016

 

Critique:

Et c'est un... non ! Un non catégorique pour "Eddie The Eagle" de Dexter Fletcher, rempli à ras-bord de facilités et de clichés cinématographiques. Un film qui nous a tapé sur le système dés les premières minutes. Pourtant nous y allions avec assez peu d'a prioris, mais ça n'a pas loupé...

Quand on dit que le film nous a tapé sur le système, nous parlons de ce que fait le film pour coller le plus possible à SA réalité. Le film choisi d'adopter un aspect rétro assez fun, soit... c'est son choix. Mais seulement, cela devient très vite agaçant d'avoir les mêmes notes de musique toutes droit sorties d'une jeu vidéo des années 80 pendant 1H45 (aperçu ICI). Le film aurait été bien mieux digéré si il avait choisi de ne s'orienter que vers la comédie et de concentrer son écriture seulement là-dessus.

MATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTINMATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTIN

Le problème principal de "Eddie The Eagle", c'est sa force à gâcher son propre potentiel. Des personnages secondaires sont présentés, ils nous sont sympathiques, mais ils deviennent totalement inutile durant la suite du film, à une ou deux répliques près bien placées pour redonner confiance au personnage principal... Parlons-en de ce personnage principal ! Tout d'abord, ce n'est pas parce que le vrai Eddie était comme ça, qu'il faut absolument le rendre comme ça dans le film non ? Le Eddie du film nous a constamment tapé sur le système. Un pur concentré de clichés.

Taron Egerton l'interprète en faisant la grimace tout le long du film, on a juste envie de le secouer et de lui dire de se dégourdir un peu. Hugh Jackman vient s'emmeler les pieds dans un rôle qui ne lui plaît assurément pas. Le film n'est pas très bien accueilli aux USA, en effet il n'a récolté qu'à peine 10 millions de dollars sur ses deux semaines d'exploitation. On comprend donc mieux l'anticipation assez large de la série d'avant-premières qui a eu lieu en France et dans le monde, pour assurer un minimum de communication au film et donner envie aux spectateurs d'aller le voir avant qu'on puisse entendre du mal dessus. Mais nous sommes là pour vous empêcher de faire cette bétise !

MATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTINMATCH DES CRITIQUES: "EDDIE THE EAGLE", PAR VALENTIN

Il n'y à qu'un seul moyen pour vous d'apprécier ne serait ce qu'un peu "Eddie The Eagle": débrancher complêtement votre cerveau et le remettre... allez, disons 24H après avoir vu le film ? Une inutilité totale, des acteurs qui s'ennuient même si ils essaient de faire croire le contraire, un aspect rétro mal dosé, et un potentiel que le film gâche lui-même font de "Eddie The Eagle" un long-métrage qui va très vite finir au placard...

Note:  (2/5)

 

Courtesy of Twentieth Century Fox France

Partager cet article