Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "TRUMAN"

CRITIQUE: "TRUMAN"

Synopsis: "Julian, madrilène, reçoit la visite inattendue de son ami Tomas qui vit au Canada. Ils sont loin de se douter qu’ils vont passer avec Truman, le chien fidèle de Julian, des moments émouvants et surprenants…"

Sortie (France): 6 Avril 2016

 

Critique:

Comment réagir quand nous nous savons condamnés à mourir ? Devons-nous profiter de nos derniers instants à fond ? Devons-nous nous morfondre ? Ou bien au contraire le prendre tel quel, se préparer et préparer les gens que nous aimons afin que le deuil soit accepté et digéré au moment du décès ou peu de temps après le décès de la personne aimée ? Truman n’est pas le nom de la personne condamnée dans ce film mais celui du chien adoré de Julian, qui est lui atteint d’un cancer généralisé et sans espoir de guérison. "Truman" est un road movie dans lequel nous suivons les moments de complicité de Julian et Tomas. Ceci dit, ce film se voulait émouvant et touchant mais nous avons pu constater quelques adeptes de la sieste autour de nous pendant la projection. Ce n’est pas un mauvais film en soi mais disons que nous ne sommes pas complétement transportés et par conséquent au moment de l’adieu, moment devant être à son paroxysme émotionnel, aucune larme ne coule. Alors pourquoi l’appeler ‘Truman’ si ce n’est pas lui au cœur de l’intrigue ? Et bien tout simplement parce que l’ultime objectif de Julian est de trouver un nouveau foyer digne de ce nom à Truman. Il le considère comme son deuxième enfant et il ne peut partir en paix sans le savoir aimé et choyé.

CRITIQUE: "TRUMAN"
CRITIQUE: "TRUMAN"CRITIQUE: "TRUMAN"

Quelles pourraient-être les raisons de ce mini ‘échec’ ? Pour être honnêtes, nous ne sommes pas vraiment sûr de savoir. Peut-être un rythme trop lent, des situations redondantes ou encore des moments qui en fait ne sont en rien vraiment mémorables. C’est vrai Julian est condamné mais nous n’avons jamais vraiment l’impression que lui et Tomas soient proches ou même complices. Ce n’est pas parce que la mort est au bout du chemin que le film doit être long, lent et sans saveurs. Par exemple, dans "La Dernière Leçon" de Pascale Pouzadoux avec Sandrine Bonnaire et Marthe Villalonga, il est question également de la fin d’une vie et même de la fin d’une vie choisie. C’est à dire que dans le film, Villalonga décide de choisir quand et où elle mourra. Et bien, il ne se passe pas une seconde sans que nous rions ou pleurons. Ce film a toutes les qualités recherchées, surtout quand la mort est au coeur. Nous sommes émus du début à la fin, il nous questionne, il met à mal nos convictions et il nous fait réfléchir. Avec un tel impact, il était donc difficile pour "Truman" d’égaler "La Dernière Leçon" ou même de faire mieux.

En soit, "Truman" n’est pas non plus un mauvais film mais nous ne dirons pas que c’est un bon film pour autant. Il ne faut en aucun cas être fatigué pour aller le voir parce que sinon c’est la micro-sieste – autrement appelée ‘PowerNap’ – assurée !

Note: (3,5/5)

 

Courtesy of La Belle Company

Partager cet article