Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "LE MONDE DE DORY"

CRITIQUE: "LE MONDE DE DORY"

Synopsis: "Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?"

Sortie (France - 3D): 22 Juin 2016

 

Critique:

Plus de treize ans après "Le Monde De Nemo" Pixar revient dans les fonds marins avec Dory. C'est ce poisson bleu qui accompagnait Merlin à la recherche de son fils Némo dans une aventure qui les a menés à faire le tour de l'océan. Ce nouveau long-métrage raconte donc le périple de Dory qui part retrouver ses parents. Dès le début sa perte de mémoire est un ressort narratif qui est subtilement utilisé. Ce problème permet de faire des flash-backs intelligents et des gags qui servent l'histoire. Pixar a eu une période où ses suites comme "Cars 2" ou encore "Monstres Academy" n'étaient pas à la hauteur et ici le studio nous surprend, car ce n'est ni un vrai spin-off ni un réel second volet. "Le Monde De Dory" est à cheval sur les deux pour un mélange des plus exaltants et même rafraîchissant ! L'action de Némo se passait dans un aquarium, alors que Dory, elle va aller dans un zoo aquatique avec des bassins plus diversifiés les uns que les autres. Un soupçon de "Toy Story 2" qui n'est pas pour nous déplaire. 

Qui dit nouveau terrain dit nouveaux personnages et la nouvelle compagnie de Dory est aussi fraîche que celle de Némo. Destinée, la baleine aveugle, Hank, un poulpe à huit coeurs et Bailey le béluga, le mmamifère qui a les meilleures lunettes au mondes. Ils sont tous attachants et leurs personalités sont toutes aussi loufoques que Dory. Une galerie de personnages tous bienveillants qui donne un cachet feel good. Le doublage français et même l'atmosphère générale du film sont maîtrisées. Le seul bémol c'est que par rapport aux autres Pixar celui-ci n'a pas de second niveau de lecture très profond, c'est là où Némo était plus intéressant, enfin c'est beaucoup plus dilué et donc plus difficile à capter. Il y a moins de vannes pour adultes. A l'instar de "Vice-Versa" c'est beaucoup plus enfantin et moins piquant et donc il perd cette dimension qui caractèrise les autres productions de la maison à la lampe.

CRITIQUE: "LE MONDE DE DORY"
CRITIQUE: "LE MONDE DE DORY" CRITIQUE: "LE MONDE DE DORY"

La bonne idée du film, c'est de mettre Merlin et Némo en second plan et donc faire un rappel du précédent film tout en servant en toile de fond ici. Dory est un poisson super-drôle et on l'adore, car elle apporte une légèreté et une vision de son monde qui est unique. Dans "Le Monde De Némo" elle était déjà bien construite et faire un long-métrage sur elle était une bonne idée, car son histoire est maintenant enrichie sans être superficielle. 

C'est une suite qui prend en compte son ainé tout en proposant une nouvelle facette de ce monde à l'instar des suites de "Toy Story" comme dit plus tôt, c'est un point de vue différent qui réussit à replonger le gosse d'il y a treize ans dans l'univers proposé. On aimerait voir plus de suites dans cette veine tant c'est intelligent !

Note:  (4/5)

 

Courtesy of The Walt Disney Company France

Partager cet article