Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "THE WITCH"

CRITIQUE: "THE WITCH"

Synopsis: "1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres…"

Sortie (France): 15 Juin 2016

 

Critique

Les Histoires de sorcières se mêlent assez bien avec la religion, dans les années 1600 le catholicisme est omniprésent à ce moment de l'histoire et notre petite famille vit dans la campagne à côté d'une forêt, rien de bon à l'horizon... Le mélange des deux est réussi, l'atmosphère pesante y est constante et les prières s'enchaînent face aux péchés qui planent sur cette famille. Le mensonge se confond avec la vérité, car la croyance est trop forte, le flou est total et le raisonnement se fait de plus en plus discret. Prendre la religion comme socle c'est du vu et revu, seulement dans "The Witch" elle est plus dangereuse que la menace elle-même. Perdue au milieu de nul par la confiance elle n'est plus.

On est absorbé par cette tragédie et la virtuosité de la mise en scène y est pour beaucoup, on fait monter l'angoisse avec de longs plans-séquences, des sonorités à cordes qui dérangent rajoutez à cela une image désaturée. Ce tout n'aide pas à se sentir en sécurité. Tous ces facteurs sont gérés de bien belle manière avec un acting qui est juste, les protagonistes deviennent fous au fur et à mesure de l'histoire et ils sombrent dans la folie. Anya Taylor-Joy qui joue Tomisen se montre convaincante et l'on a hâte de voir la suite de sa carrière tant, elle incarne son personnage. Comme tout se déroule autour d'une unique famille, il n'y a que 7 acteurs dont 5 enfants et ils sont tous irréprochables. Un huis clos sans réelles barrières qui fonctionne. 

CRITIQUE: "THE WITCH"
CRITIQUE: "THE WITCH" CRITIQUE: "THE WITCH"

La forêt est un personnage à part entière avec toute sa faune et sa flore abondante. Elle a ce pouvoir d'attraction qui intrigue et c'est très bien rendu à l'écran, s'y aventurer n'est pas une promenade tranquille. Il n'y a pas de défaut à proprement parler, c'est sensoriel; soit on est accaparé, soit on est réticent, mais il est subtil et constant dans ce qu'il raconte.

"The Witch" c'est "La Petite Maison Dans La Prairie" hantée et c'est prenant ! Un film dit d'horreur qui surprend par son originalité ! Aucune fulgurance, mais une rigueur durant tout le long qui donne un cachet à cette oeuvre torturée.

Note:  (4/5)

 

Courtesy of Universal Pictures International France

Partager cet article