Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !

CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !

"Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers" est le dernier film de Tim Burton, le réalisateur entre autre de "Edward Aux Mains D'Argent", "Big Fish" ou encore "Les Noces Funèbres". Il est l'adaptation du livre éponyme de Ransom Riggs, publié en 2011. Pour ce film, Tim Burton fait sa deuxième collaboration avec l'actrice Eva Green, avec qui il avait déjà travaillé en 2012 sur "Dark Shadows".

Synopsis: "À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs... et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis."

Sortie (France - 3D): 5 octobre 2016

CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !

Critique:

Ça y est ? Serait-ce enfin arrivé le temps des retrouvailles entre Tim Burton et son génie ? Depuis l'annonce du film, tout nous laissait à croire que c'était le cas: premières images, casting, bande-annonce... on espérait tous que, oui, Tim Burton allait revenir. Et bien tel est le cas ! Ce n'est pas une légende, les derniers films de Tim Burton en ont déçu plus d'un: de "Dark Shadows" à "Big Eyes", en passant par "Alice Aux Pays Des Merveilles". Même si ce ne sont pas de mauvais films, une question restait: mais où est passé l'univers de Tim Burton ? Où sont passés sa folie, son âme, son talent ? Et bien ils sont là ! Avec "Miss Peregrine", Burton nous offre un retour aux origines des plus fracassants. L'art qu'il a de créer des contes macabres est ici. On pourrait penser que c'est un film pour petits et grands mais en réalité les monstres du film semblent directement sortis de nos cauchemars d'enfants et empêcheraient de dormir les plus jeunes d'entre nous.

Nous voici donc face à ce fameux "Miss Peregrine", campée d'ailleurs par une Eva Green superbe, entourée par ses enfants particuliers. Le casting est absolument parfait. Asa Butterfield (qui a bien grandi depuis "Hugo Cabret"), porte le film très sensiblement et le reste des enfants sont géniaux ! Les seconds rôles adultes sont tout aussi bien, en somme rien à redire à ce niveau-là (et pas grand chose à redire aux autres non plus d'ailleurs). Les enfants et leurs qualités bien particulières forment un tableau haut en couleur et très attachant. On se retrouve donc embarqués dans leurs aventures, et qu'est-ce que c'est bon ! Pas une longueur, pas un moment d'ennui. Riche en rebondissements, le film est très divertissant et on regrette presque que ce soit déjà fini à l'annonce du générique.

CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !

La photographie est superbe, tout est travaillé, pas un seul plan n'est pas réfléchit. On est à la croisée entre le macabre poussiéreux de "Sleepy Hollow", les couleurs passées des fêtes foraines de "Big Fish", l'architecture excentrique de "Beetlejuice". Bref un véritable régal pour les yeux. On retrouve le talent de Burton à réussir à mettre en images des monstres aux formes cauchemardesques et l'on retrouve également sa passion pour les créations dignes de Frankenstein, ni vivantes ni mortes, qui s'animent en rien de temps grâce à la magie Burtonienne.

Le film est une suite de choix esthétiques assumés et pensés jusqu'aux bouts des ongles d'Eva Green. On craquera totalement pour les chaussures en plomb d'Emma et le monocle particulier d'Horace. La frontière entre le dessin et l'image réelle n'est jamais très loin, si "Miss Peregrine" est un très bon film il aurait pu faire un excellent film d'animation à la Burton. De plus, la bande originale est totalement en adéquation avec les images et souligne parfaitement les scènes.

CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !CRITIQUE: "MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS", TIM RETROUVE BURTON !

"Miss Peregrine" aidera les amoureux transis de Burton à retrouver leur amour, et aux autres à passer un très bon moment en étant transporté loin, très loin, sur une île, en compagnie de gens disons...particuliers. Bref, on en ressort heureux, des images pleins les yeux, avec l'envie d'y retourner par impression d'avoir déjà oublié les trois-quarts des détails tellement il en est riche.

(Et vous, avez vu le caméo ?)

Note:  (4,5/5)

 

Courtesy of Twentieth Century Fox France

Partager cet article