Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉ

CRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉ

Synopsis: "Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature."

(Interdit aux moins de 16 ans)

En salles depuis le 15 Mars.

 

Critique:

Quelle attente a été pour nous celle de "Grave". Un film de genre français, premier film de la réalisatrice Julia Ducournau, qui se taille une réputation depuis quelques temps et qui se promettait d'être une véritable claque de cinéma. Remercions le distributeur Wild Bunch pour avoir diffusé le film dans 100 salles cette semaine, c'est un exploit qui doit être répété à l'avenir. Défendons ce cinéma.

Tout d'abord, "Grave" est un film de genre, d'auteur mais certainement pas un film d'horreur et encore moins un torture-porn ou un teen-movie. C'est un film d'auteur avec une style très marqué pour un premier film. Le film présente un personnage qui doit manger pour ne pas être mangé. Comment s'intégrer dans un groupe, quelle est notre place dans la société ?

CRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉCRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉ

C'est ce que représente le gore qui va marque les esprits, et pas le gore en lui-même car celui-ci nous a été plutôt supportable. C'est ce que représente le gore dans le film qui va nous marquer, cette réflexion est pertinente car c'est ce qui fait que ce n'est pas un film d'horreur mais un film d'auteur à part entière.

Les acteurs sont tous excellents, Garance Marillier est une révélation. Visuellement le film est irréprochable, les décors sont magnifiquement représentatifs des personnages. Les focales courtes quasiment omniprésentes donnent une esthétique marquée dés le premier plan. Le travail du son est remarquable, notamment lors de la scène où Justine se gratte dans son lit, ainsi que lors d'une autre scène dans son lit plus tard. La musique est également excellente.

Le scénario nous amène dans une direction que l'on n'aurait soupçonné dans la bande-annonce, le film se construit patiemment sans jamais devenir ennuyant. Cependant, c'est là que nous émettrons un point négatif: le film perd un peu en lisibilté dans sa deuxième partie.

CRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉ
CRITIQUE: "GRAVE", MANGER OU ÊTRE MANGÉ

"Grave" est immanquable. Si vous aimez le cinéma, que vous voulez défendre la pluralité des genres cinématographiques, vous devez aller voir ce film. C'est une pépite dans le genre qui nous l'espérons va impulser une vague de films de ce type dans les futures années.

Note:  (4/5)

 

Courtesy of Wild Bunch Distribution

Partager cet article