Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "WONDER WOMAN"

CRITIQUE: "WONDER WOMAN"

Synopsis: C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s'écrase sur l'île paradisiaque où elle vit, à l'abri des fracas du monde. Lorsqu'il lui raconte qu'une guerre terrible fait rage à l'autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu'elle doit enrayer la menace. En s'alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l'étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

 

Sortie (France): 07 juin 2017

 

 

Critique:

 

Le scénario de ce film correspond à ce que l’on appelle une “origin story”, où le spectateur découvre pleinement un personnage et son univers. Si certains protagonistes, comme Batman ou Spider-Man, sont (malheureusement) coutumiers de ce type de narration, ici il était indispensable de procéder ainsi. En effet, si le nom de “Wonder Woman” est globalement connu du grand public, ce n’est pas le cas concernant son histoire. De plus, en 75 années d’existence, ce personnage n’a jamais fait l’objet d’une adaptation cinématographique (en ne prenant pas en compte le film d'animation, sorti en 2009).

CRITIQUE: "WONDER WOMAN"

Nous voici donc face à un film, que tout le monde peut voir, comprendre et apprécier les péripéties ! De nos jours, nous assistons à une avalanche d’univers cinématographiques, qui imposent de manière détournée aux spectateurs de regarder chaque “épisode” sous peine pour les moins assidus, de se perdre parmi les intrigues entremêlées. Dans le cas présent, il s’agit d’un long-métrage qui ne nécessite aucunement de voir les précédents films de “l’Univers Étendu Detective Comics” et le scénario n’est pas jalonné de références aux futurs projets de la Warner. Ce dernier point permet d’avoir une histoire centrée sur son personnage principal, dont le rythme narratif est plutôt équilibré.

 

Toutefois le partage, entre les scènes d’exposition et d’action, est globalement à l’avantage des personnages. Ainsi nous pouvons découvrir la Princesse Diana interprétée par Gal Gadot, qui démontre avec ce film tout son talent : elle est incroyable de justesse ! Son jeu d’actrice est très expressif, la rendant à la fois charismatique et touchante. Cela conduit à un attachement pour le spectateur qui souhaite alors vivement suivre les aventures de "Wonder Woman". En tant que Steve Trevor, soldat de la Première Guerre Mondiale, Chris Pine n’est pas en reste : ce protagoniste est plutôt malin et attachant ! Ce ressenti ne serait pas possible sans le talent comique et tragique de cet acteur. En effet, l'acolyte de la célèbre amazone n’est en aucune façon une “demoiselle en détresse” inversée : le duo entre ces personnages (et ces acteurs) fonctionne à merveille et se complète. Ils font tous deux preuve d’un humour très efficace ! Concernant cet aspect, il n’est forcé et apparaît comme naturel : les dialogues sont plutôt bien écrits et traitent de différents sujets de manière assez pertinente.

CRITIQUE: "WONDER WOMAN"

Le scénario de ce film permet également de découvrir certains coéquipiers de Steve Trevor : ils ne sont pas énormément présents, mais possèdent tous une scène présentant leur caractère, où ils se rendent sympathiques pour le spectateur (mention spéciale pour l’acteur français Saïd Taghmaoui). À propos des antagonistes de l'histoire, ils ne se résument qu'à cette unique fonction, n'ayant que peu de développement…

 

Si l’exposition de personnages peut ralentir le rythme de ce long-métrage, elle n'en reste pas moins essentielle à l'investissement que procurent les scènes d'action pour le spectateur. S'ajoute à ce constat, la réalisation de Patty Jenkins qui est des plus efficaces et agréables à regarder. Si le montage s’accélère un peu lors d'événements importants, il demeure lisible afin d’apprécier aux mieux ce qu’il se passe à l’écran : des effets de ralentissement sont par exemple utilisés lors des combats, mais ils ne sont pas sans cesse mis en avant. Ils accentuent certains mouvements et plans iconiques du personnage, soulignant alors les capacités extraordinaires de "Wonder Woman". À ce propos, les effets spéciaux sont dans l’ensemble bien travaillés, hormis à certains moments et notamment lors du troisième acte.

CRITIQUE: "WONDER WOMAN"

Finalement, qu’en est-il de ce premier film consacré exclusivement au personnage de "Wonder Woman" ? Malgré quelques baisses de rythme, il reste vraiment agréable à suivre : après tous ces films qui ne servent qu’à préparer d’autres enjeux à venir, cela fait du bien de découvrir un long-métrage qui ne dépend que de lui-même, avec un début, un milieu et une fin ! Il peut y avoir un sentiment de déjà-vu en raison de l’aspect “origin story” du film, mais il se différencie grâce à ses personnages attachants, ses scènes d’action dantesques et ce sentiment d’héroïsme que l’on ressent en sortant de la salle de cinéma. "Wonder Woman" ne réinvente pas le genre, mais réussit pleinement à se hisser parmi les films de super-héros les plus réussis à ce jour !

Note:  (4/5)

 

Courtesy of Warner Bros. France

Partager cet article