Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "THE OUTSIDER"

CRITIQUE: "THE OUTSIDER"

Thriller américano-japonais réalisé par Martin Zandvliet ("Les Oubliés", "The Model"), sorti début mars 2018 et disponible sur Netflix. Le film suit Nick (Jared Leto) emprisonné dans un camp de prisonniers au Japon pendant la seconde guerre mondiale. Celui-ci va sauver la vie de son compagnon de cellule japonais et yakusa qui va le libérer. Lowell décide de rester au pays du Soleil Levant pour y apprendre la culture yakusa, dont divers rituels avant de devenir l'un des rares étrangers à intégrer ce syndicat du crime.

Je tiens à faire une petite précision, je ne suis pas du tout une experte ni une grande connaisseuse concernant le cinéma japonais. En ce sens, ma critique sera essentiellement centrée sur l’objet filmique, le fil narratif et non sur les liens avec la réalité ou les clins d’œil à d’autres films japonais.

Film très lent, parfois ennuyeux, qui prend le temps de s’attacher aux plans, aux couleurs mais surtout aux réactions des personnages. Nick, peu bavard, ne semble exprimer des émotions et des sentiments que par son visage et ses expressions. Ce personnage au passé flou, ne nous est pas présenté en détails. On ne sait pas pourquoi il est là, pourquoi il est aussi renfermé, pourquoi il intègre presque sans réfléchir le clan. On se retrouve avec beaucoup de questions sans réponses puisque le film ne se concentre uniquement que sur son intégration (il est accepté facilement malgré certaines de ses actions, il n’a jamais de représailles et semble intouchable ce qui enlève le possible suspens) et c’est dommage. Les acteurs pourtant jouent avec justesse mais le manque de dialogues profonds ou de véritables scènes d'action rendent le film plat. Cela est d’autant plus dommage que le film aurait pu être rempli de suspense et d’action au lieu de suivre toutes les longues étapes d’intégration dans un clan Yakuza (admission, tatouage, soumission au chef, entre autre). Les dernières 40 minutes du film bougent plus puisque l’on entre vraiment dans une guerre (rapide et prévisible) entre deux clans mais qui a le malheur encore une fois, d’être prévisible.

CRITIQUE: "THE OUTSIDER"

Le fil narratif est basique, le mélange amour, violence et trahison est de mise ici, l’histoire n’est pas surprenante mais arrive toutefois à maintenir l’attention du spectateur (grâce à une belle photographie). Néanmoins, de nombreuses scènes de déambulation dans la ville ainsi que dans le QG du clan rallongent le film et sont très répétitives et lassantes.

L’idée de ce film était prometteuse mais la mise en scène a posée problème. En effet, le traitement des personnages, la lenteur du film et la prévisibilité de l’histoire ne rendent pas service à cette histoire qui a pourtant beaucoup de choses à dire. Ce film semble donc effleurer les choses et rester en surface plutôt que de creuser et chambouler un fil narratif basique. En définitive, ce n’est pas un mauvais film puisqu’il se laisse regarder, mais malheureusement pour lui, il est vite oubliable.

Note: 2,5/5

Remerciements à Justine de "Ptite Cinéphile"

Partager cet article