Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "LES INVISIBLES"

CRITIQUE: "LES INVISIBLES"

Réalisée par Louis-Julien Petit ("Discount", "Carole Matthieu"), cette comédie sociale traite habilement un sujet compliqué afin de nous ouvrir les yeux sur la réalité des choses. Audrey Lamy, Corinne Masiero, Deborah Lukumuena et Noémie Lvovsky interprètent des assistantes sociales qui vont aller jusque dans l’illégalité pour s’occuper du mieux qu’elles peuvent de ces femmes qui ont besoin d’un endroit pour dormir (en sachant que ces assistantes travaillent dans un centre d’accueil de jour uniquement).

Le sujet traité ici est important puisque quotidien, mais quasiment jamais montré au cinéma: les femmes SDF. C’est un sujet tabou étant donné que ce sont les exclues de la société mais le réalisateur leur donne une place de choix pour montrer ce qu’elles vivent, leur donner la parole puisqu’elles sont au centre du film. Ce n’est pas entièrement un documentaire et pourtant le film reproduit fidèlement la réalité (aussi dure qu’elle soit) sans pour autant accabler le spectateur mais en remettant en question la société. De plus, la majorité du casting est composé de vraie femmes anciennement SDF et non actrices.

CRITIQUE: "LES INVISIBLES"

Le but est de nous faire voir ce que l’on ne voit pas (où passent-elles la nuit? Ont-elles de l’aide?) sur un ton tantôt drôle tantôt dénonciateur. On passe de scènes optimistes à des désillusions. On nous transporte dans cette dure réalité où tout peut basculer d’un moment à un autre et pourtant il faut continuer à se battre. Chaque désillusion est causé par la société qui cherche à exclure ces femmes plus qu’elles ne le sont déjà en démolissant leur campement, en mettant des pics pour ne plus s’asseoir au sol... Tout porte à croire que la seule sortie est d’abandonner et de se satisfaire de cette "vie" mais ces femmes sont des battantes et vont trouver un moyen de changer cela.

Le film passe du point de vue des femmes SDF à ceux des assistantes sociales qui se plient en quatre pour leur donner des solutions mais où le moral à parfois du mal à suivre. On cherche à nous montrer que les femmes dans le besoin peuvent trouver de l’aide au niveau de l’humain, et pas au niveau des sociétés qui doivent leur donner des papiers dont les délais sont beaucoup trop longs.

Ce film est beau, fort, juste, touchant et rend parfaitement hommage à ces femmes qui se battent chaque jour pour survivre. Les mettre en valeur, leur donner la parole est le meilleur moyen pour connaître la réalité et les aider. C’est une ode poignante à découvrir au cinéma le 9 janvier 2019.

Note: 4/5

Photos: ©JC Lother / Remerciements à Justine de "Ptite Cinéphile" (http://ptitecinephile.wordpress.com)

Partager cet article