Planète Cinéphile

Cette semaine

"FIN AOUT, DÉBUT SEPTEMBRE", UNE VERSION RESTAURÉE POUR AVRIL

"FIN AOUT, DÉBUT SEPTEMBRE", UNE VERSION RESTAURÉE POUR AVRIL

Restauré par Pathé, "Fin août, début septembre" sort le 17 avril prochain dans une superbe édition DVD/Blu-ray, illustrée de bonus inédits.

 

Sorti en 1999, "Fin août début septembre" est le septième film d’Olivier Assayas. Réunissant des têtes d’affiche jusque dans les seconds rôles (Mathieu Amalric, François Cluzet, Virginie Ledoyen, Jeanne Balibar, Alex Descas, Eric Elmosnino, Arsinée Khanjian, Nathalie Richard et la jeune Mia Hansen-Løve), cette chronique douce et intime suit, sur un an, l’itinéraire de quatre amis/amants qui se croisent et se heurtent dans le tourbillon de la vie.

 

Une histoire d’amour qui se termine, une autre qui recommence, l’amitié, un travail perdu, un autre retrouvé, des disputes, des espoirs, des dîners de famille... Fin août début septembre est une touchante peinture du quotidien qui traite de la difficulté de mener sa vie comme on l’entend. Sans juger ni délivrer de leçon, Olivier Assayas choisit de capter des instants de vie, des incertitudes, des faux-pas, à travers des personnages qui n’ont aucune idée de ce que l’avenir leur réserve. Comme dans la vie...

"FIN AOUT, DÉBUT SEPTEMBRE", UNE VERSION RESTAURÉE POUR AVRIL

Le style d’Olivier Assayas, brut et naturaliste, donne au film une atmosphère intense. Ses longs plans, sa caméra portée et son image granuleuse captent la fragilité et les émotions des personnages avec une profonde authenticité. Mise en scène accidentée, tordue par les circonstances, il n’y a rien de hasardeux dans la démarche du cinéaste qui dresse un portrait sans fard de la vie, avec toutes les difficultés qu’elle soulève et les incompréhensions qu’elle suscite.

 

Devant la caméra, tous les comédiens sont parfaitement en phase avec l’ambition du réalisateur: offrir une bouleversante vérité à ces tranches de vie décisives et parfois douloureuses. Mathieu Amalric, François Cluzet, Jeanne Balibar et Virginie Ledoyen tracent les destinées de Gabriel, Adrien, Jenny et Anne, quatre personnages qui à eux tous forment plusieurs couples. En racontant leurs histoires, Olivier Assayas filme le trajet entre deux personnes, l’espace entre deux corps. Rarement, un cinéaste ne s’est retrouvé en si forte harmonie avec ses comédiens.

 

A noter que deux autres restaurations du catalogue Pathé seront proposées à la vente le 24 avril, "Paris au mois d'août" (1966) de Pierre Granier-Deferre et "L'équipage" (1935) d'Anatole Litvak.

Courtesy of Pathé © 1999 PATHÉ FILMS - IMA FILMS - ICONOGRAPHIE : COLLECTION FONDATION JÉRÔME SEYDOUX PATHÉ. © 2019 PATHÉ FILMS. Tous droits réservés & INA

Partager cet article