Planète Cinéphile

Cette semaine

"FAUBOURG MONTMARTRE", EN BLU-RAY LE 27 NOVEMBRE 2019

"FAUBOURG MONTMARTRE", EN BLU-RAY LE 27 NOVEMBRE 2019

Le 27 novembre prochain, Pathé proposera aux cinéphiles la sortie en DVD/Blu-ray de "Faubourg Montmartre" mis en scène par Raymond Bernard, auteur d'une œuvre cinématographique composée d'une trentaine de films dans laquelle rayonnent des chefs-d'œuvre du septième art. Il est surtout l'un des cinéastes ayant réussi le mieux le passage du muet au parlant.

 

Avant de réaliser "Faubourg Montmartre" en 1931, Raymond Bernard est un grand cinéaste de films muets. Fils de l'écrivain, polémiste et journaliste, Tristan Bernard, il débute au cinéma dans les années 1910, livrant au cinéma muet français des œuvres inoubliables comme "Le Miracle des loups" qu'il réalise en 1924.

 

Raymond Bernard, comme beaucoup de cinéastes de cette époque, a connu la révolution du parlant. Lorsque sort "Tarakanova" en 1930, son dernier film muet, le cinéma sonore a déjà fait son apparition trois ans plus tôt avec "Le Chanteur de jazz" d'Alan Crosland. En 1931, le réalisateur ne peut plus ignorer le bouleversement qui s'opère et réalise donc "Faubourg Montmartre".

"FAUBOURG MONTMARTRE", EN BLU-RAY LE 27 NOVEMBRE 2019

Raymond Bernard décide d'adapter pour le cinéma le roman de l'écrivain Henri Duvernois. Le réalisateur Charles Burguet l'avait lui-même déjà adapté dans un film muet qu'il réalise en 1925. Raymond Bernard, loin de renier l'importance de cette première œuvre, demandera à la comédienne Gaby Morlay de reprendre le rôle qu'elle tenait dans le film de Burguet. D'autres prestigieux comédiens de l'époque l'entoureront: Line Noro, Charles Vanel, Pierre Bertin et même le poète Antonin Artaud dans une apparition furtive.

 

À travers une mise en scène soignée, Raymond Bernard parvient à recréer l'ambiance populaire et pittoresque du Montmartre du début du 20ème siècle. Il nous conduit le long des faubourgs, au cœur des petits appartements de la Butte, dans les cabarets, les boutiques et les bistrots parisiens. L'intrigue sombre et réaliste aborde un sujet inédit et moderne pour le cinéma de l'époque: la drogue (plus précisément la cocaïne) et ses méfaits. Loin de son image bohème, Montmartre est ici voyou, dévoyé, intriguant... Le film fascine par son atmosphère nocturne qui renforce l'aspect dramatique de l'histoire. Dans cet univers, Gaby Morlay « Ginette », pleine de charme et d'innocence, rayonne.

 

Au-delà de son intérêt artistique, "Faubourg Montmartre" joue un rôle important dans l'Histoire car il témoigne des débuts du cinéma parlant en France. Lors du tournage, Raymond Bernard se mesure à des défis qui lui sont jusqu'alors inconnus. Grand cinéaste de films muets, il doit apprendre à retranscrire une atmosphère sonore. Malgré ces difficultés techniques, il réussit à signer une œuvre poignante et maîtrisée, pourtant quelque peu oubliée. "Les Croix de Bois" qu'il réalise en 1932 et "Les Misérables" (1934), considéré comme la meilleure adaptation du roman de Victor Hugo, ont peut-être eu tendance à éclipser le reste de la filmographie du cinéaste.

 

Courtesy of Pathé - Copyright Droits réservés

Partager cet article