Planète Cinéphile

Cette semaine

BACK 2 CLASSICS: "BATMAN & ROBIN" (1997)

BACK 2 CLASSICS: "BATMAN & ROBIN" (1997)

J'aurai pu parler de la fabuleuse trilogie réalisée par Christopher Nolan ou bien traiter des deux volets signés Tim Burton, mais cela aurait eu moins de saveur. Je ne parlerai pas non plus de "Batman Forever" qui me semblait si magnifique quand j'étais gosse. Tout le monde s'évertue à tirer sur la pauvre ambulance contenant le malheureux "Batman & Robin" (1997), quatrième film de la quadrilogie donc, et deuxième réalisé par Joel Schumacher (qui nous a quitté le 22 juin dernier). Je pourrai facilement le critiquer comme le navet qu'il est pour la majorité, mais je préfère l'aimer pour le fabuleux nanar qu'il se trouve réellement être. Encore plus aujourd'hui que Christopher Nolan a apporté une vision "réaliste" du Dark Knight et que l'univers DC produit par Zack Snyder s'est chargé avec plus ou moins de succès d'apporter encore plus de noirceur à Batman. Tim Burton avait su remettre le Chevalier de Gotham sur le devant de la scène en lui donnant une consistance passionnante par l'aura de Michael Keaton, mais déjà Batman "Batman Forever" avait mis les choses à mal avec le jeu très monolithique de Val Kilmer.

 

Dans "Batman & Robin", soyons clair, rien ne va... Pas les plans serrés sur les fesses des héros, pas les répliques terriblement gênantes de Arnold Schwarzenegger, pas les tenues improbables de Uma Thurman, pas le jeu complètement perdu d'un George Clooney se demandant constamment ce qu'il est venu faire dans cette galère. Je ne parlerai pas de Chris O'Donnell ou Alicia Silverstone, même pas des scènes d'action ressemblantes chacunes à un mauvais numéro de cirque. Des années plus tard, Joel Schumacher s'est tout de même excusé de ce film, qu'il voulait, à priori, comme hommage à la cultissime série des années 60 (en la personne d'Adam West) qui elle, se voulait comique. On est totalement d'accord, le film est finalement bien plus gênant qu'il n'est vraiment drôle (ou du moins, il le devient sans le chercher). Mais j'aime ce film, je ris avec (de ?) lui et je ne sais plus trop où je vais avec tout ça. Ne le prenez pas au sérieux, mais prenez cette adaptation pour ce qu'elle est: un fantastique plantage créé pour amasser encore plus de pactole!

 

BACK 2 CLASSICS: "BATMAN & ROBIN" (1997)

Remerciements à NCo (just_an_ellipsis), Warner Bros. Pictures & Films Youtube

Partager cet article