Planète Cinéphile

Cette semaine

CRITIQUE: "LE DIABLE TOUT LE TEMPS"

CRITIQUE: "LE DIABLE TOUT LE TEMPS"

Un propos nébuleux et un casting impressionnant. Est-ce suffisant pour en sortir une œuvre complète? Traiter de la religion et des dérives qui en découlent est un sujet maintes fois abordé et, bien qu'il soit toujours possible d'aller plus loin, que peut-on en raconter aujourd'hui ? Des destins croisés donc. Un voyage dans le passé pour y suivre Bill Skarsgard revenant de la guerre et fondant une jolie famille. Un début de romance entre Jason Clarke et Riley Keough. Mais déjà quelques dérives, impeccablement interprétées par Harry Melling (Dudley dans la saga Harry Potter) totalement habité et croyant aveuglé par la foi (cette scène avec les araignées...). Toute l'idée de ce long (mais efficace) pamphlet introductif étant de montrer une apparence idyllique (avec de gros guillemets) totalement brisé par un rapport à la religion de plus en plus extrême, conduisant les personnages à agir soit en fanatique, soit par désespoir de cause (la scène du chien), Dieu devenant la justification de toutes les exactions.

 

En avançant dans le temps, ça ne sera guère mieux, notamment par l'intrigue concernant Clarke/Keough (merveilleusement tordue), l'apparition d'un Robert Pattinson détestable et impeccable dans son rôle, et de Tom Holland, à qui les rôles plus sérieux conviennent parfaitement. Seul personnage à posséder un lien avec tous les protagonistes, on aurait aimé voir davantage Sebastian Stan, tant son développement est intéressant.

 

Si le film enchaîne les scènes chocs avec un certain talent (et une mise en scène vraiment élégante, mention à la BO, ainsi qu’à la photographie somptueuse qui rend vraiment justice à la campagne profonde américaine), on a pourtant curieusement l'impression que Antonio Campos a vu légèrement trop grand dans son récit, tant la dernière demi-heure passe à une vitesse un peu trop folle, comme si on le pressait d'en finir. Choix délibéré ou non, cela m'a quelque peu sortie de cette intense intrigue ou vengeance et désespoir se mêle avec grand talent, narré avec grand talent par l'auteur même du livre original.

Exclusivement sur Netflix.

NOTE: ★★★☆☆ 3/5

Remerciements à NCo (just_an_ellipsis) & Netflix France

Partager cet article