Planète Cinéphile

Cette semaine

JEAN-JACQUES ANNAUD

ANNAUD.jpg


Le réalisateur Jean-Jacques Annaud a été élu mercredi à l'Académie des Beaux-Arts dans la section "Créations artistiques dans le cinéma et l'audiovisuel", où il occupera le fauteuil laissé vacant par Gérard Oury, décédé l'an dernier, indique l'institution dans un communiqué.

Né en 1943 à Juvisy-sur-Orge (Essonne), Jean-Jacques Annaud étudie à l'IDHEC et débute dans la réalisation de films publicitaires avant de signer son premier long-métrage, "La Victoire en chantant", qui décroche l'Oscar du meilleur film étranger en 1977.

Après "Coup de tête" en 1979, il réalise "La Guerre du feu", adaptation du roman de Rosny aîné qui lui vaut une reconnaissance internationale et obtient plusieurs César, puis "Le Nom de la rose", tiré du roman médiéval à succès de l'Italien Umberto Eco.

Parmi ses autres succès figurent "L'Ours" tourné en 1988, "L'Amant", adaptation d'un roman de Marguerite Duras sorti en 1991 et "Sept ans au Tibet", basé sur la vie de l'alpiniste autrichien Heinrich Harrer et tourné en 1997.

Seul son dernier film sorti début octobre, "Sa majesté Minor", une fable païenne avec José Garcia et Vincent Cassel, n'a pas rencontré son public.

La section "Créations artistiques dans le Cinéma et l'Audiovisuel" de l'Académie des Beaux-Arts compte quatre autres membres : Pierre Schoendoerffer, Roman Polanski, Jeanne Moreau et Régis Wargnier.

Courtesy of AFP

Partager cet article