Planète Cinéphile

Cette semaine

GOLDEN GLOBES 2008

golden-globes.jpg



L'édition 2008 des Golden Globes, récompenses hollywoodiennes les plus prestigieuses après les Oscars, a essuyé vendredi un coup très dur avec l'annonce par les acteurs qu'ils boycotteraient la cérémonie du 13 janvier par solidarité avec les scénaristes en grève.

Un tapis rouge désert, des photographes de presse sans vedettes à photographier, une audience télévisée en berne: c'est ce à quoi risquent de ressembler les Globes, organisés dans un palace de Beverly Hills (Californie, ouest) où étaient attendus cette année des superstars comme George Clooney, Jodie Foster, Angelina Jolie, Johnny Depp et Tom Hanks.

Le syndicat des acteurs de cinéma (Screen Actors Guild, SAG) a indiqué que ses membres ne franchiraient pas les piquets de grève que le syndicat des scénaristes (Writers Guild of America, WGA) ont prévu d'installer à l'entrée de la cérémonie.

"Après des contacts à grande échelle avec les acteurs nommés aux Golden Globes et leurs représentants ces dernières semaines, il semble exister un accord unanime sur le fait que ces acteurs ne franchiront pas les piquets de grève de la WGA pour participer aux Golden Globes en tant que lauréats ou présentateurs", a déclaré le président du SAG, Alan Rosenberg.

"Nous applaudissons nos membres pour cette remarquable démonstration de solidarité avec les scénaristes de la Writers Guild of America", dont les membres sont en grève depuis le 5 novembre, a-t-il ajouté.

Cette décision intervient deux jours après que la WGA eut annoncé qu'elle installerait des piquets de grève aux Golden Globes, événement considéré comme l'antichambre des Oscars et qui donne souvent le "la" de la saison des récompenses hollywoodiennes, culminant le 24 février avec la grande soirée aux statuettes dorées.


 De son côté, l'association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA), qui organise les Golden Globes, a reconnu vendredi se trouver "dans une situation extrêmement difficile à cause de la grève".

"Nous nous efforçons de parvenir à une solution qui permettra aux Golden Globes de se tenir en présence de la communauté créative", a déclaré le président de la HFPA, le Mexicain Jorge Camara. "Nous espérons annoncer lundi une solution à cette situation malheureuse", a-t-il ajouté.

La WGA est en conflit avec le syndicat des producteurs (AMPTP) sur la question des droits d'auteur découlant de l'exploitation du travail des scénaristes sur de nouveaux médias numériques. Les négociations sont rompues depuis le 7 décembre et le ton n'a cessé de monter depuis entre les deux organisations professionnelles.

"Nous sommes reconnaissants à nos frères et soeurs du SAG pour leur solidarité et leur soutien sans faille. L'ensemble de la saison des récompenses est menacé par l'intransigeance de quelques grands groupes de médias", a déclaré le président de la branche de la WGA pour la côte Ouest des Etats-Unis, Patric Verrone.

Le SAG et le syndicat des réalisateurs (DGA) doivent également entamer des négociations avec l'AMPTP dans les mois à venir.

La grève des scénaristes a déjà gravement affecté le secteur audiovisuel aux Etats-Unis, avec la suspension de tournages de séries télévisées comme "Desperate Housewives" et "24 heures chrono", et de plusieurs films à gros budget.

En revanche, plusieurs "talk-shows" de soirée sont revenus à l'écran cette semaine, notamment celui de David Letterman, dont la société a conclu un accord provisoire avec la WGA, et celui du comique Jay Leno, qui s'est passé de scénaristes, à la grande colère du syndicat qui l'a accusé d'être un briseur de grève.



Courtesy of AFP

Partager cet article