Planète Cinéphile

Cette semaine

15E FESTIVAL DU FILM ASIATIQUE DE DEAUVILLE

Asia-Deauville-15.jpg

 

 

La 15e édition du Festival du Film Asiatique de Deauville a ouvert ce Mercredi soir en présence du cinéaste sud-coréen Yoo Ji-Tae qui venait présenter en compétition officielle son nouveau long métrage intitulé "Mai Ratima". Ce 15e anniversaire est l'occasion pour les organisateurs de présenter aux 20 000 festivaliers plus d'une vingtaine de productions asiatiques récentes (9 films en compétition et 11 films hors compétition) et avant de se clôturer Dimanche 10 Mars, avec la traditionnelle remise des Lotus. Côté récompenses, on note une petite nouveauté cette année, la création du "Prix Du Public De La Ville De Deauville", qui donnera aux spectateurs le choix de récompenser leur film préféré.

 

L'édition 2013 du Festival du Film Asiatique de Deauville est présidée par Jérôme Clément, lui-même entouré du jury composé d’Evelyne Bouix, Julie Gayet, Marcela Iacub, Géraldine Maillet, Djamel Bensalah, Michel Leclerc & Atiq Rahimi.
 Depuis plusieurs années, le Festival rend hommage à la diversité et à la richesse des talents asiatiques à travers une mise en lumière d'acteurs, actrices, metteurs en scène et compositeurs. Ce 15e anniversaire sera l'occasion de rendre hommage au cinéaste japonais Sono Sion, en sa présence le Jeudi 7, à 20h et qui donnera une masterclass le Samedi 09, à 17h.  Egalement à l'honneur, le cinéaste Wong Kar Wai qui viendra présenter son nouveau long métrage, "The GrandMaster" lors d'une projection unique. 

 

Pour rappel, le Festival du Film Asiatique de Deauville naît en 1999, à l’initiative d’Alain Patel, puis sera repris ensuite par la Ville de Deauville et Le Public Système Cinéma. Vingt-quatre ans après le lancement du Festival du Cinéma Américain, Deauville repousse encore les frontières du 7e art en proposant aux passionnés du cinéma un nouveau voyage vers de nouvelles contrées. Aujourd’hui encore les mots manquent pour décrire la richesse et la diversité de la production cinématographique du continent asiatique, au travers de films arrivant jusqu’à Deauville en provenance de Hong Kong, de Chine, du Japon, des Philippines, de Thaïlande, Taïwan, Corée du Sud, d’Inde ou de Malaisie ... Un cinéma au centre de toutes les mutations qui, édition après édition, étonne et surprend. Un cinéma dont personne n’a fini de découvrir les merveilles. 

 

Suivez l'intégralité de la 15e édition du Festival du Film Asiatique de Deauville en vous abonnant au compte Twitter officiel : https://twitter.com/DeauvilleAsia (@DeauvilleAsia).


 

 

 

 

Courtesy of Festival Du Film Asiatique De Deauville & Publicis Systeme Cinema

Partager cet article