Planète Cinéphile

Cette semaine

UNIVERSAL STUDIOS




L'incendie qui a en partie détruit les studios de cinéma Universal près de Los Angeles a été accidentellement provoqué par des ouvriers, ont annoncé lundi les autorités, au lendemain du spectaculaire sinistre.

"Cela a été un accident, cela n'a pas été intentionnel, pas un incendie criminel", a déclaré le chef de l'administration du comté de Los Angeles, Zev Yaroslavsky, lors d'une conférence de presse en fin d'après-midi.

Selon le chef des pompiers du comté, Michael Freeman, le feu s'est déclenché après que des ouvriers eurent utilisé une torche pour poser du revêtement goudronné sur la façade d'un décor, lors d'une mission nocturne.

La responsabilité de ces ouvriers ne semble pas en jeu, selon lui. "Ils ont suivi le protocole de sécurité" en restant une heure sur place après la fin de leurs travaux pour s'assurer qu'aucune flamme ne subsistait, a-t-il affirmé.

Mais trois quarts d'heure après qu'ils eurent quitté les lieux, à 4H43 du matin, des flammes ont été signalées par un garde de sécurité.

Le feu s'est rapidement propagé, et malgré l'intervention de plus de 400 pompiers et des hélicoptères bombardiers d'eau, l'incendie a dévasté des plateaux de tournage et plusieurs décors emblématiques, dont des décors de New York vus dans la série "Seinfeld" et la place centrale de la ville fictive des films "Retour vers le futur".

 
Les soldats du feu ont eu beaucoup de peine à venir à bout du dernier foyer, une vidéothèque abritant quelque 50.000 cassettes qui ont brûlé en dégageant une épaisse fumée noire. Les flammes ont dépassé 30 mètres de haut au plus fort du sinistre.

Dimanche, le PDG des studios, Ron Meyer avait affirmé que "la vidéothèque a été affectée et endommagée, mais notre réserve principale, où se trouvent les négatifs des films, ne l'a pas été" et "rien d'irremplaçable n'a été perdu".

Les terrains des studios Universal ont abrité d'innombrables tournages de films depuis leur installation en 1915, dont "La guerre des mondes" de Spielberg, "Ben Hur" et "Psychose". C'est aussi là que se tournent de nombreuses séries télévisées, dont "Desperate Housewives".

Ces terrains occupant plus de 100 hectares hébergent un grand parc d'attractions, rival de Disneyland, sur le thème du cinéma. Ce parc a rouvert lundi matin après avoir dû rester portes closes dimanche.

Les studios avaient déjà été gravement endommagés en 1990 par un incendie d'origine criminelle, qui avait provoqué pour 50 millions de dollars de dégâts.



Courtesy of AFP

Partager cet article