Planète Cinéphile

Cette semaine

UN NOUVEAU SCENARIO CATASTROPHE POUR HOLLYWOOD ?

 

 

Un an après la grève des scénaristes américains qui fit tant de mal à l'industrie hollywoodienne du divertissement, les négociations entre acteurs et producteurs semblent mal engagées ... 


5 novembre 2007 au 12 février 2008, soit 101 jours. C'est le temps qu'il avait fallu pour que les scénaristes américains -soutenus par les acteurs- parviennent à un accord avec les producteurs et diffuseurs, paralysant l'industrie du cinéma (quelques tournages furent repoussés) et surtout celle de la télévision, avec l'arrêt de nombreuses séries et émissions. Pour des pertes estimées à 2,5 milliards de dollars pour l'économie de Los Angeles.

 

 

27 heures de négociations

 

L'entertainment hollywoodien est à nouveau dans la tourmente aujourd'hui, les négociations entres l'Alliance of Motion Picture & Television Producers (AMPTP ou syndicat des producteurs) et la Screen Actors Guild (SAG ou guilde des acteurs) ayant échoué après 27 heures de discussions portant sur les contrats et rémunérations des acteurs, notamment autour de l'exploitation via les nouveaux médias des oeuvres dans lesquelles ils apparaissent. Selon un communiqué de l'AMPTP, "les deux parties ne parvenant pas à un accord, le médiateur a préféré ajourner le processus de médiation".

 

 

Nouvelle menace de grève

 

La menace d'une nouvelle grève plane désormais sur Hollywood, comme le souligne un communiqué de la SAG. "Nous avons déjà fait beaucoup de sacrifices et pris des décisions difficiles dans le but de parvenir à un accord. Il est désormais temps pour nos membres de se montrer unis et de se rallier derrière le comité de négociations national pour s'appuyer sur la menace d'un arrêt de travail. Nous souhaitons tout faire pour éviter la grève mais nous ne pouvons laisser nos employeurs jouer avec nos carrières. La Writers Guild of America a appris que les accords auxquels elle était parvenue avec l'AMPTP sur les nouveaux médias n'ont pas été honorés. Nous ne pouvons laisser nos employeurs jouer avec le futur de nos membres et de leurs familles".

La dernière grève des acteurs remonte à 2000, avec un mouvement portant sur les publicités. En 2001, une grève avait été évitée au début de l'été, après des négociations marathon.

 

 

Courtesy of Yoann Sardet &  Allocine.fr

Partager cet article