Planète Cinéphile

Cette semaine

CEREMONIE DES CESARS 2010 : UNE NOUVEAUTE QUI FAIT DOUCEMENT RIRE




On l'apprenait hier dans le quotidien belge "Le Soir", la 35ème cérémonie
des Césars, qui se déroulera début Février 2010, a l'intention de créer une nouvelle catégorie de récompense et qui serait intitulée : "César du Box-office". Celle-ci se constituerait de sept nominés et le prix serait remis par Dany Boon. Rappelons que ce dernier était à l'origine de la polémique qui éclata l'an dernier concernant le manque de reconnaissance du septième art vis-à-vis du cinéma dit "populaire". L'information a été dévoilée lors de l'interview donnée à Alain Rocca (producteur de Lazennec), alors Président du jury du Festival du film de Namur 2009. L'actuel trésorier de l'Académie des arts et techniques du cinéma a déclaré :

"Je vous fais une annonce : le conseil dans sa grande sagesse – sachez que sont membres de ce conseil tous les Français en vie qui ont eu un Oscar, donc plus de quarante personnes, de Marion Cotillard à Jeanne Moreau en passant par Costa Gavras – a réfléchi sur le fait que l'Académie ne semblait pas s'intéresser au cinéma de divertissement. Donc, en 2010, l'Académie des Césars va attribuer un César au champion du box-office. Et c'est Dany Boon qui viendra le remettre. Il y aura sept nominations. Le fin du fin serait peut-être d'avoir le César du meilleur film et le César du champion du box-office. L'idée des membres de l'Académie est de reconnaître des films qui, pour une raison ou une autre, sont devenus tout à coup, un événement social."

Alors, tout naturellement plusieurs questions nous viennent à l'esprit : "S'agit-il d'un simple effet d'annonce ?"; "Comment cette nouvelle catégorie a t-elle été élaborée ?";  "L'ensemble des membres du conseil de l'Académie ont-ils eu vent de cette décision ?" et "Quels seront les critères pour voter à cette catégorie du César du Box-Office ?" Autant de questions qui restent aujourd'hui sans réponses.

A l'origine, la suggestion qui avait été faite était la création d'une catégorie intitulée : "Meilleure comédie de l'année" (voir interview ci-dessous) et, non de couronner un succès commercial, déjà récompensé par son public
. L'un n'empêchant pas l'autre mais force est de constater que l'on tourne en rond. Tant qu'à faire, prenons les chiffres, comparons et déduisons ! Cela tient du domaine de la logique mathématique, c'est-à-dire tout le contraire de la nature même des Césars du cinéma. On notera également le terme anglo-saxon : "Box office", où comment s'exclure totalement d'une conception logique et notamment de ce que l'on a coutume d'appeler "l'exception culturelle française".

A "Planète Cinéphile", nous restons perplexes et sceptiques quant à l'intérêt de cette "nouveauté" dans le cadre d'une tradition qui a pour but de récompenser le talent artistique et l'innovation technique. Bref, une "initiative" qui prête à confusion et qui peut susciter débat, voir polémique dans le monde de l'industrie cinématographique.

En tous les cas, une chose est sûre. On ne connait pas encore la liste des nominés pour cette nouvelle catégorie (si elle existe), mais on peut d'ores et déjà attribuer le César du "Meilleur comique 2010" à l'Académie des
arts et techniques du cinéma.




Courtesy of Le Soir & Europe 1

Partager cet article