Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES 2007

 

La moitié des cinéastes en compétition pour la Palme d'or au 60e Festival de Cannes, le mois prochain, seront des nouveaux venus, aux côtés de réalisateurs confirmés tels que Quentin Tarantino, Wong Kar-wai et Emir Kusturica, ont annoncé jeudi les organisateurs du Festival.
Treize des 21 films en compétition, pour cette édition historique du plus grand festival de cinéma du monde (16-27 mai prochains), sont signés de réalisateurs qui feront leurs débuts dans la course à la très convoitée Palme d'Or.

Mais le Festival aura largement son lot de stars et de valeurs reconnues. Objet d'innombrables rumeurs, le nouveau film du réalisateur chinois de Hong Kong, Wong Kar-wai, "My blueberry night", ouvrira ainsi la compétition le 16 mai, en mettant à l'écran Jude Law et la chanteuse américaine de jazz Norah Jones, dans son premier rôle au cinéma.
Autre évènement très attendu, la projection, cette fois hors compétition et en avant-première mondiale, du dernier film de Steven Soderbergh, "Ocean's 13", avec une pléiade de stars (Catherine Zeta-Jones, George Clooney, Matt Damon, Brad Pitt, Al Pacino et Andy Garcia).
Aux côtés des nouveaux visages, on retrouve des habitués de Cannes tels que le Serbe Emir Kusturica ("Promise me this") pour la 5e fois en lice et avec deux Palmes d'or à son actif, contre une pour les Américains Gus Van Sant ("Paranoid Park") et les frères Coen avec "No country for old men". Un autre Américain, Quentin Tarantino, fait son grand retour en compétition avec "Death proof", 13 ans après la Palme d'or à "Pulp fiction" en 1994.

Trois ans après sa Palme d'or pour "Fahrenheit 9/11", l'Américain Michael Moore revient, lui, hors compétition avec le documentaire "Sicko". Parmi les nouveaux venus figurent les trois représentants français. Catherine Breillat, habituée aux polémiques depuis ses précédents opus "Romance" -- avec l'acteur porno Rocco Siffredi -- et "Baise moi", présente "Une vieille maîtresse".
Christophe Honoré, dévoilera à Cannes son troisième film, une comédie musicale baptisée "Les chansons d'amour", et Julian Schnabel présentera "Le scaphandre et le papillon", tiré de l'oeuvre autobiographique éponyme du journaliste Dominique Bauby, qui y racontait son existence de paralysé à la suite d'un accident vasculaire.
Les autres cinéastes qui feront leurs débuts en compétition à Cannes ont pour nom Raphaël Nadjari, Marjane Satrapi - célèbre auteur iranienne de la BD "Persépolis" qu'elle a transposée en film d'animation avec son co-réalisateur français Vincent Paronnaud -, Fatih Akin, Lee Chang-dong, Cristian Mungiu, Béla Tarr, David Fincher, Ulrich Seidl et Andrej Zvyagintsev.
"Nous avons voulu mêler héritage et modernité, grandes signatures et jeunes pousses", a déclaré à la presse le président du Festival, Gilles Jacob.
Autour de son président, le réalisateur britannique Stephen Frears, le jury du Festival sera marqué par une parité femmes-hommes, avec notamment les actrices portugaise Maria de Medeiros, chinoise Maggie Cheung, le comédien français Michel Piccoli et l'écrivain turc Orhan Pamuk.
Retrouvez toutes les informations ainsi que le dossier de presse sur le site du festival (cliquez sur l'image).
 
 
Courtesy of AFP

Partager cet article