Planète Cinéphile

Cette semaine

SHREK, SUITE ET FAIM

 

Shrek, l'ogre vert des Studios DreamWorks qui revient sur les écrans en France mercredi dans "Shrek le troisième", sera suivi de deux autres épisodes, a annoncé jeudi à Paris lors d'une conférence de presse Jeffrey Kaczenberg, président de DreamWorks.

Au début de l'aventure, il y a près de onze ans, le producteur Aron Warner a voulu imaginer "un grand destin pour Shrek, écrit en plusieurs chapitres", a expliqué Jeffrey Kaczenberg.

"Le troisième chapitre sera suivi de deux autres", a-t-il ajouté à l'occasion de la projection en avant-première du film, qui sort mercredi en France, et aux côtés des deux voix américaines de Shrek et Fiona, Antonio Banderas et Cameron Diaz, et de la doublure française de l'ogre vert Alain Chabat.

Après l'apprentissage du mariage dans l'épisode précédent, Shrek fait dans ce troisième celui de la paternité.

"Shrek s'est d'abord demandé comment devenir un bon mari et maintenant il se demande comment faire un bon père", a expliqué le réalisateur Chris Miller.

Au plan technique, a précisé Aron Warner, "notre but n'est pas de faire étalage du dernier cri de la technologie même si à chaque épisode les logiciels d'animation sont de plus en plus sophistiqués". Ils permettent seulement de nuancer le jeu des personnages, à travers un graphisme plus détaillé, "pour faire de Shrek une histoire à laquelle on croit vraiment", a-t-il expliqué.

Antonio Banderas, qui a prêté sa voix à Shrek en anglais et en espagnol, vient d'enregistrer une version italienne pour le numéro trois et "réfléchit à une doublure en japonais".

 

Courtesy of AFP


Partager cet article