Planète Cinéphile

Cette semaine

JEAN-FRANCOIS BIZOT

Grand reporter, écrivain, patron de presse, éditeur de musique et découvreur de talents, Jean-François Bizot a succombé à la maladie dont il souffrait depuis plusieurs années et dont il avait fait le sujet d'un ouvrage, "Un moment de faiblesse" (2003, Grasset).

Jean-François Bizot avait lancé le journal Actuel en 1970 avec Michel-Antoine Burnier, Patrick Rambaud et Bernard Kouchner. Il avait également repris la radio TSF, radio de jazz, fondé la radio musicale Radio Nova et était également producteur de télévision, réalisateur de documentaires et producteur de disques.

Du mouvement hippie au hip hop ou à la techno, le journaliste s'était passionné pour toutes les cultures underground.

Né le 19 août 1944, il avait d'abord suivi des études de lettres et de sciences économiques avant d'être un temps, prévisionniste économique à la société d'études économiques BIPE.

Journaliste à l'Express de 1967 à 1970, il fonde Actuel en 1970, journal engagé et post-soixante-huitard qui parle de drogue, de rock, de communautés ou de féminisme. Le journal fermera en 1975 et renaîtra de 1979 à 1994.

Il fonde en 1981 Radio Nova et Nova Mag, reprendra TSF, la radio jazz, réalisera des documentaires pour Arte et Canal+.

Réalisateur d'un film "La route", en 1973, Bizot était également l'auteur de nombreux ouvrages, romans, enquêtes ou essais dont "Au Parti des socialistes" (1975) avec Léon Mercadet et Patrice Van Eersel, "Underground, l'histoire". (Denoël, 2001), les romans "Les Déclassés" (1976) ou "Les Années blanches" (1979). Il a également traduit des oeuvres de Charles Bukowski.

 

Courtesy of AFP

Partager cet article