Planète Cinéphile

Cette semaine

BACK 2 CLASSICS: "LA GRANDE EVASION" (1963)

La-grande-evasion.jpg

Emblématique d'un genre à lui tout seul, "La Grande Evasion" de John Sturges est pourtant tiré (en partie) de faits réels, ce qu'ignorent souvent ceux (nombreux) qui l'ont déjà vu. Il y est question de la phénoménale opération d'évasion organisée par des officiers alliés dans un Stalag allemand. Rivalisant d'ingéniosité, de talent et d'audace, les prisonniers mettront un point d'honneur à continuer le conflit à leur façon, en mobilisant un maximum de troupes à leurs trousses.

Dans ce qui est devenu un classique du genre, la distribution ferait pâlir bien des productions actuelles. Steve McQueen, tête d'affiche, y côtoie Charles Bronson, Donald Pleasance, mais aussi Richard Attenborough, futur réalisateur de "Gandhi" (également interprète de John Hammond dans les deux premiers "Jurassic Park") et James Garner.

Les scènes d'anthologie sont nombreuses dans ce long métrage et donnent à chaque membre de ce prestigieux casting l'occasion de briller à sa façon. On se souvient évidemment de la scène de moto assurée par Steve McQueen (qui refusa d'être doublé), des séquences du tunnel (réalisée avec l’assistance de Charles Bronson, ancien mineur), ainsi que de la préparation de l’évasion, qui met à contribution le talent des différents prisonniers. Nombreux furent d’ailleurs les hommages à ces scènes, qu’il s’agisse d’hommages ou de parodies. On citera, par exemple, " Chicken Run" qui reprend les scènes où le personnage de Steve McQueen est envoyé au mitard.

La-grande-evasion2.jpg

 A la réalisation, John Sturges signe une nouvelle fois un grand classique du cinéma (on lui doit, entre autres, "Un Homme Est Passé", "Règlement De Comptes à O.K. Corral" et "Les Sept Mercenaires"), qui lui vaudra reconnaissance de ses pairs et succès public. Metteur en scène remarquable et efficace, Sturges réalise ici son dernier triomphe. Les films qu’il réalisera par la suite n’atteindront pas le statut de "La Grande Evasion".

On oubliera rapidement, au vu du résultat final, l'ambiance délétère qui existait sur le plateau, entre Charles Bronson et Steve McQueen (qui s’étaient déjà rencontrés sur le précédent tournage de Sturges, "Les Sept Mercenaires"), le premier jalousant la gloire naissante du second. Classique incontournable de ce genre, "La Grande Evasion",  à la fois film de guerre et drame humain, a acquis avec les années la patine des grands classiques.

Remerciements à Arte & Laurent avec "Deuxième Séance" (http://deuxiemeseance.over-blog.com)

Partager cet article