Planète Cinéphile

Cette semaine

BACK 2 CLASSICS: "LA VIE EST BELLE" (1946)

La-Vie-Est-Belle.jpg

 

Premier film produit par la société Liberty Films, créée après la Seconde Guerre Mondiale par Frank Capra, que les choix des grands studios hollywoodiens exaspéraient. C'est aussi, sans doute, le plus grand film de ce réalisateur humaniste et généreux.

Aujourd'hui reconnu comme un des plus grands films de tous les temps, "La Vie Est Belle" (à ne pas confondre avec la fable de Roberto Begnini, sortie en 1997) connut pourtant une gestation difficile. On a en effet tendance à oublier que Frank Capra, d'origine sicilienne, fut voué aux gémonies par John Wayne, désireux que le casting de "La Vie Est Belle" soit plus conforme à l'esprit en vigueur à Hollywood à l'époque (le maccarthysme faisait alors des ravages).

Dans la petite ville de Bedford Falls, à la veille de Noël, George Bailey, qui a consacré sa vie aux autres, est ruiné. Alors qu'il songe au suicide, Clarence, un ange en quête de ses ailes est envoyé  sur Terre à son secours.  En montrant à George ce que la vie serait sans lui, il va redonner espoir à cet homme et lui montrer à quel point la vie est belle.

 

Capra2.jpg

 

Utopie généreuse, "La Vie Est Belle", sans doute le plus grand film de son auteur, nécessita pour son tournage la construction d'un des plus grands décors jamais conçu pour le cinéma. La ville toute entière de Bedford Falls, en effet, fut construite avant que ne soit donné le premier tour de manivelle. Alors que le monde sortait du plus terrible conflit qu'il eut jamais connu, ce film est de ceux qui affirment leur foi en l'humanité. Doté d'une dimension sociale autant qu'humaine, ce long métrage n'est pourtant jamais naïf ou manichéen.

 

Dire que James Stewart (dans le rôle qui restera son préféré) est prodigieux relève de l'euphémisme. De même, la réception critique plutôt fraîche que reçut "La Vie Est Belle" lors de sa sortie sur les grands écrans n'empêcha pas le film d'acquérir, avec les années, le statut de monument du cinéma. A cet égard, il est classé à la vingtième place des 100 films sélectionnés par l'AFI (American Film Institute). De plus, nombreuses sont les œuvres y faisant plus ou moins directement référence, de "Gremlins" à la série "Friends".

 

Ce film généreux, plein d'humanité, remède imparable à la morosité, fait figure de classique chez bien des cinéphiles. Témoignage d'un âge d'or et d'une vision du cinéma qui n'a plus cours, "La Vie Est Belle" a depuis longtemps gagné sa place au panthéon du Septième Art.

Remerciements à TCM Cinéma & Laurent avec "Deuxième Séance" (http://deuxiemeseance.over-blog.com)

Partager cet article