Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES 2014 : DIRECTOR'S CANNES !

Director-s-Cannes.jpg

 

 

Bonne nouvelle, "Director’s Cut" couvre cette année le Festival de Cannes !

Retrouvez-moi tous les jours, durant toute la durée du festival, sur "Planète Cinéphile" pour Director’s Cannes. En plus des articles de Nyllik, consacrés prioritairement à la Compétition Officielle, je vous proposerai de découvrir les petits films projetés dans le cadre des sections parallèles : Un Certain Regard, Quinzaine des Réalisateurs, Semaine de la Critique et ACID. Perles, surprises, déceptions, révélations, vous pourrez découvrir la face cachée du festival, derrière les paillettes et dans l’ombre des grands pontes.

 

Cette année, les jeunes réalisateurs français sont à l’honneur. Mathieu Amalric propose dans la section Un Certain Regard, "La Chambre Bleue" - adaptation d’un roman de Simenon. S’il compte incontestablement parmi les meilleurs comédiens de son temps, son panel de cinéaste est encore à confirmer : il a remporté le prix de la mise en scène à Cannes pour un film très naturaliste, le joli "Tournée", mais va maintenant faire ses preuves dans le genre policier. Un virage de genre est toujours un tournant très attendu de la part d’un cinéaste qu’on affectionne.


En 2011, s’était révélée une nouvelle génération de talents, nouvelle Nouvelle Vague du cinéma français, réunis de nouveau par le hasard du calendrier. Djinn Carrénard réalise "Fla" (Faire l’amour) pour la Semaine de la Critique, lui qui s’était révélé par le biais d’un film fulgurent : "Donoma". Nous découvrirons si son talent se confirme ou si "Donoma" était le ponctuel coup de génie d’un petit jeune astucieux. Céline Sciamma poursuit sa veine féministe avec "Bande de Fille", et Jean-Charles Hue, ovni gitan, qui m’avait éblouie en 2011 avec "La BM Du Seigneur" (voir BA ci-dessous), présente "Mange Tes Morts", titre tout aussi intriguant !


 

 

 

Le cinéma de genre est lui aussi à l’honneur cette année, dans un festival, qui a tendance à bouder les schémas hollywoodiens. Film fantastique ("When Animals Dream"), thrillers ("Snow In Paradise", "Cold July", "Alleluia"), western ("The Salvation"), film catastrophe ("The Final Hours"), comédie ("Pride", "Hippocrate", "Les Combattants", "Tu Dors Nicole", Catch Me Daddy), polars coréens ("A Hard Day", "A Girl At My Door"), documentaires (le nouveau Wiseman, "Le Monde De Charly" sur les Aborigène et "Maidan" par Serguei Loznitza, le formidable créateur de "My Joy" et "Dans La Brume"), même si nous aurons bien sûr notre dose habituelle de drames naturo-contemplatifs ("Force Majeure", "Loin De Mon Père", "Next To Her", "Gente De Bien", "L’Institutrice", "Fantasia" ...)


2014 est aussi l’année des comédiens confirmés s’essayant à la réalisation. C’est avec curiosité que l’on découvrira ainsi "Lost River" de Ryan Gosling, "L’Incomprise" d’Asia Argento ou "Respire" de ... Mélanie Laurent ! Je me concentrerai ainsi volontiers sur les premiers films, concourant à la Caméra d’Or comme "Run" (Côte d’Ivoire), "Tilti" (Inde), "Hope" (France) ou "The Disappearance Of E. Rigby" (USA). En complément, je découvrirai avec plaisir les nouveaux films de grands cinéastes, absents depuis trop longtemps et de retour en sections parallèles : Wim Wenders avec le documentaire "Le Sel De La Terre", Pascale Ferran avec "Bird People", Bruno Dumont avec "P’tit Quinquin", Isao Takahata avec "Le Conte De La Princesse Kaguya" et, pour son grand retour, après 14 ans d’absences, John Boorman avec "Queen & Country" (voir 2 premiers extraits ci-dessous) !

 

Soyez au rendez-vous pour découvrir mon point de vue sur tous ces films, en "léger différé", tous les jours sur "Planète Cinéphile" et à 17h sur EvryOne - ou sur DjPod : www.djpod.fr/directorscut !

 

 

 


Remerciements à DaviD (EvryOne), Capricci Films & Le Pacte

Partager cet article