Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES 2014 : "WALK ON THE WILD SIDE" (DIMANCHE 18)

CANNES2014-13.jpg CANNES2014-14.jpg

 

 

La compétition officielle cannoise présentait deux nouveaux longs métrages ce Samedi, "Saint Laurent" de Bertrand Bonello & "Les Nouveaux Sauvages" ("Relatos Salvajes") de Damián Szifron.

 

Second biopic de l'année consacré à la vie du couturier Yves Saint Laurent - quatre mois seulement, après la sortie de "Yves Saint-Laurent", mis en scène par Jalil Lespert -, qui se focalise cette fois sur la période 1965-76 de la vie du célèbre styliste. Une version beaucoup plus sombre et sobre, qui s'attarde davantage sur les addictions et les souffrances du créateur de mode. Le tout en interdépendance avec le contexte historique et social français. La reconstitution est tellement réussie que l'on pourrait croire à un film datant des seventies. En plus, formellement, ça sonne très film artisan français - les premières scènes d'atelier rappelle évidemment, "A Nos Amours" de Pialat ou plus subtilement, "24 Portraits" d'Alain Cavalier. Certains parti pris de mise en scène restent contestables, par exemple, dans la gestion des ralentis ou des split screens qui ne sont pas systématiquement justifiés. Mention spéciale pour la photographie et la lumière opérées par Josée Deshaies - intéressant (+ choix du 35 mm). Petite déception pour la bande originale où l'on s'attendait à davantage de hits et un répertoire orienté variété française vintage. Probabilité pour Gaspard Ulliel & Helmut Berger de se voir remettre le prix d'intreprétation masculine. (Note : 3,5/5) - Sortie (France) : 1er Octobre 2014.

 

Autre long métrage à l'honneur "Les Nouveaux Sauvages" ("Relatos Salvajes") de Damián Szifron, produit par Pedro Almodovar (que nous avons d'ailleurs croisé, le cigare au bec). L'histoire de personnages, vulnérables face à une réalité trouble et imprévisible, traversent la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour du passé, une tragédie ou même la violence d’un détail du quotidien sont les détonateurs qui poussent ces personnages vers le vertige que procure la sensation de perdre les étriers, vers l’indéniable plaisir de perdre le contrôle. Tout d'abord, "Les Nouveaux Sauvages" se démarque du reste de la compétition par sa structure scénaristique car il s'agit d'un film à sketches. Plus précisément, un quadriptyque satirique sur la société argentine actuelle, offrant au passage, une ponctuation inattendue aux festivaliers. Une oeuvre cinématographique qui sait mélanger les genres avec brio et, plus particulièrement, l'action, le thriller et la comédie - le tout associé à des références cinéphiles qui vont de en passant par les frères Coen. Puis, on remarquera une stylisation de certains plans du film, et plus particuilèrement des caméras embarquées, agrémentées d'objectif type fish-eye (sur le capot, contre la porte ...) - et qui n'est pas sans rappeler les courts du collectif Kourtrajmé (Romain Gavras & Kim Chapiron). Des sketches cependant inégaux, dans leur durée et leur qualité. On préfèrera les deux premiers sketches (ou le dernier) au reste, on pense notamment au second sketch (avec les voitures), le plus haletant et abouti de tous. On ressort de la projection des "Nouveaux Sauvages" avec l'intime conviction que l'Homme évolue, de plus en plus, dans un monde absurde et qu'une prise de conscience est nécessaire. Hélas, le constat est que l'on régresse, en revenant à notre instinct animal et sauvage (expliquant l'appartition d'animaux en générique début). Une sonette d'alarme en quelque sorte ... Une récompense au palmarès serait appréciable, merci Mr Frémaux pour cette brillante découverte ! (Note : 4/5) - Sortie (France) : 17 Septembre 2014.

 

Demain, nous vous parlerons notamment de "Le Meraviglie" de Alice Rohrwacher & "The Homesman" de Tommy Lee Jones.

 

 

BONUS :

 

 

Interstellar.jpg

 

 

Écrit et réalisé par Christopher Nolan ("Inception", "The Dark Knight Rises"), "Interstellar" s'appuie sur un scénario de Jonathan Nolan. Le film est produit par Emma Thomas & Christopher Nolan (Syncopy Films) ainsi que Lynda Obst (Lynda Obst Productions). Kip Thorne en assure la production exécutive. Le film racontera un voyage interstellaire héroïque qui repousse les limites de nos connaissances scientifiques actuelles.


Sortie (France - IMAX 3D) :  05 Novembre 2014

 

 

 

Courtesy of Le Festival de Cannes, AFP & Warner Bros. France

Partager cet article