Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES QUOTIDIE 2011 : "PEUT-ETRE BIEN" (VENDREDI 13)

cannes115.jpg

cannes116.jpg

 

Deux nouveaux films en lice pour la Palme d'or 2011, projetés ce Vendredi 13 Mai, "POLISSE" de l'actrice et réalisatrice française Maïwenn ainsi que "HABEMUS PAPAM" du metteur en scène italien Nanni Moretti.

 

Premier film français à entrer en compétition et première oeuvre à concourir en sélection officielle pour Maïwenn Le Besco ("Le Bal des Actrices"), avec son dernier projet en date intitulé : "POLISSE". Un peu à la manière d'un documentaire, le film suit le quotidien de la brigade des mineurs de Paris en lutte contre les maltraitances des enfants. Premier vrai film "coup de poing", le parti pris du film dessert une juste cause, tout en finesse et expressivité. A ce sujet, l'actrice et réalisatrice a déclaré : "Je suis obsédée par la vérité. Si les acteurs suivent le texte et que ça sonne vrai, je laisse. Si je sens que chacun attend son tour, et qu’ils ne s’écoutent pas, je leur demande d’improviser, ou je souffle quelque chose dans l’oreille de quelqu’un pour déstabiliser l’autre."

 

Second film, attendu par beaucoup, "HABEMUS PAPAM" du cinéaste italien Nanni Moretti qui revient monter les marches du festival, dix ans après sa Palme d'or pour son long métrage :"La chambre du fils". Et cette fois, l'histoire débute au Vatican, alors que le conclave se réunit pour élire le nouveau souverain pontife. Mais malheur à l'élu de Dieu, aucun des candidats potentiels ne veut s'asseoir dans le Saint-Siège. Au grand soulagement de la chrétienté, ce sera Melville, interprété par sa sainteté Piccoli.

Malsain dans la forme mais léger dans le fond, l'intérêt du film réside dans la représentation cinématographique de la remise en question et l'acceptation du doute. A propos de Michel Piccoli, qui incarne le rôle du Pape dans le film, Nanni Moretti racontait ce matin, en conférence de presse : "Il a été encore meilleur que ce que je savais, surtout quand le film a été terminé, je me suis rendu compte de ses silences, de ses regards, de sa façon de marcher et de tout ce qu'il a apporté au personnage et surtout au film"; tandis que le comédien français confiait à son tour : "Pour être honnête, je pourrais dire ça suffit : terminer là, avec Moretti, c'est parfait ... ça suffit !" "HABEMUS PAPAM" sortira en France le 7 Septembre prochain.

 

Pendant ce temps sur la Croisette, et à l'occasion du lancement de la production du film "Search, Passé et Avenir des Dalaï Lamas" réalisé par Eric Valli sur un scénario de Jean-Claude Carrière, Cannes sera le cadre de plusieurs événements spirituels dont des concerts de chants sacrés de nonnes et moines bouddhistes du Tibet, du 18 au 20 Mai.

 

EN BONUS

 

Actuellement en tournage du projet de film à sketches "Les Infidèles" (dont Jan Kounen vient de rejoindre le casting des réalisateurs), le plus populaire des petits frenchies d'Hollywood, Guillaume Canet ("La Plage" de Danny Boyle, "Last Night" de Alex Mann) a fait savoir qu'il avait déjà écrit le scénario de son nouveau long métrage qui se déroulera entre les États-Unis et la France. Son producteur de toujours, Alain Attal ("Les Productions du Trésors") précise que le casting du film de Guillaume sera international. L’acteur-réalisateur développerait également un second projet de long métrage en langue anglaise, mais à petit budget cette fois-ci !

 

 

Courtesy of AFP, Reuters, Les Productions du Trésor & Le Festival de Cannes

Partager cet article