Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES QUOTIDIE 2012 : PLUS VIEUX (DIMANCHE 20)

8.jpeg

9.jpeg

 

J-7 avant la remise de la Palme d'Or et la compétition se poursuit ce Dimanche 20 Mai, avec deux nouveaux longs métrages, "Amour" de Michael Haneke et "La Chasse" ("Jagten") de Thomas Vinterberg.

 

Grand habitué du Festival, le metteur en scène autrichien Michael Haneke revient pour la dixième fois à Cannes, avec "Amour". Pour rappel, il a déjà remporté le Grand Prix en 2001, pour "La pianiste", le Prix de la mise en scène en 2005, pour "Caché" et, la Palme d’Or en 2009, pour "Le ruban blanc"L'histoire s'intéresse à un couple d’octogénaires à la retraite qui s’aime depuis de longues années. Mais l’accident cérébral dont est victime Anne va la laisser à moitié paralysée et mettre à l’épreuve leur amour. D'un point de vue objectif, une romance actuelle simple, juste et poignante. Un hymne à l'amour pour la Vie, pour le Cinéma, l'amour portée à ceux qu'il filme aussi, en l'occurrence, Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant & Isabelle Huppert. Oeuvre majeure de la filmographie du cinéaste Haneke, véritable coup de coeur de la sélection cannoise 2012 - autre Palme potentielle.

 

Avec "La Chasse", le scénariste et réalisateur danois Thomas Vinterberg revient pour la deuxième fois en compétition officielle, quatorze ans après "Festen" (Prix Spécial du Jury). "La Chasse" s'intéresse à l'histoire d'un homme d’une quarantaine d’année, qui reprend sa vie en main après un divorce houleux. Mais, alors qu'il remonte la pente doucement, une enfant de 5 ans l'accuse de viol. Formellement, le nouveau long métrage du chef de file du "Dogme 95" (avec Lars Von Trier), fascine encore et toujours par son réalisme exacerbé et ce naturel criant de vérité. De bonnes intentions initiales, cependant plombées par un crescendo dramatique trop présivible et une mise en scène forte insoutenable. "La Chasse", un conte sombre qui n'enchante, hélas pas.

 

EN BONUS

 

* Le cinéaste et producteur français Luc Besson a annoncé qu'il travaillait actuellement sur son nouveau long métrage, "Malavita". Adapté d'un roman de Tonino Benacquista, ce film de mafia (Cosa Nostra) sera principalement interprété par le comédien américain Robert De Niro. Luc Besson signera le scénario pour le réaliser, aucune date de tournage n'a encore été communiqué.


Synopsis : "Une famille d'Américains s'installe à Cholong-sur-Avre, petite ville de Normandie. Fred, le père, écrivain, prépare un livre sur le Débarquement. Maggie, la mère, est bénévole dans une association caritative. Belle, 17 ans, éblouit le monde autour d'elle par sa beauté lumineuse. Warren, 14 ans, se taille une réputation de meneur dans la cour de récré, craint et respecté, en rackettant ses camarades contre des services de toutes sortes ... Une famille apparemment comme les autres en somme. Mais pourquoi ont-ils quitté leur pays, eux qui jouissaient d'une situation enviée ? Que vient faire le F.B.I. dans l'histoire ? Une chose est sûre, s'ils emménagent dans votre quartier, fuyez sans vous retourner ..."

 

* Claude Lelouch a, lui aussi, fait connaître son nouveau projet cinématographique à la presse. Intitulé "Salaud, on t'aime !", ce long métrage de fiction débutera son tournage cet été et s'attachera à raconter : "les quatre points cardinaux que sont l'amitié, l'amour, les enfants et le travail". Le comédien Antoine Duléry devrait être de la partie ! 

 

Courtesy of Le Festival de Cannes, AFP, Le Parisien & Variety

Partager cet article