Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES QUOTIDIE 2012 : TERMINUS, TOUT LE MONDE DESCEND (SAMEDI 26)

25.jpeg

26.jpeg

 

"Mud" de Jeff Nichols et "L'ivresse de l'argent" ("Do-Nui Mat") d' Im Sang-Soo, les deux derniers films en compétition ont été présentés ce Samedi 26 Mai.

 

Après être passé par la "Semaine de la Critique" et avoir reçu le Grand Prix pour "Take Shelter" l'an passé, le réalisateur et scénariste américain revient en sélection officielle pour présenter "Mud" ("boue"). L'histoire de deux adolescents qui prennent une barque et remontent la rivière jusqu'à une île au milieu du Mississippi. Ils sont, alors confrontés à un homme seul, tatoué, armé d’un flingue et d’une chemise porte-bonheur qui prétend avoir tué un homme au Texas. Finalement, les garçons le trouve sympathique et le trio s’attelle à la réparation d’un bâteau qui permettrait à l’inconnu d’échapper à des chasseurs de primes. Malgré un accueil positif sur la Croisette et une intriguante histoire d'aventures adolescentes située dans les méandres du sud des Etats-Unis (chargée de références cinéphiliques : "Les Goonies", "Un monde parfait"), le nouveau projet de Jeff Nichols convainc assez difficilement au sein de cette compétition. Charmantes prestations des comédiens Reese Witherspoon, Matthew McConaughey et Tye Sheridan. Un drame sans grande(s) originalité(s), qui reste en deçà de son précédent long métrage, "Take Shelter" - Peut créer la surprise au Palmarès.

 

Troisième clap cannois pour le cinéaste sud-coréen Im Sang Soo, après une sélection à la Quinzaine des Réalisateurs en 2005, avec "The president's last bang" et une sélection en compétition officielle, en 2012, avec "The Housemaid". L'histoire de "L'ivresse de l'argent" s'intéresse à Youngjak, le secrétaire de Madame Baek, dirigeante d’un puissant empire industriel coréen. Il est chargé de s’occuper des affaires privées de cette famille à la morale douteuse. Pris dans une spirale de domination et de secrets, perdu entre ses principes et la possibilité de gravir rapidement les échelons vers une vie plus confortable, Youngjak devra choisir son camp, afin de survivre dans cet univers où argent, sexe et pouvoir sont rois … Prolongation de son précédent long métrage ("The Housemaid"), ce nouveau film revient en profondeur sur l'ivresse du pouvoir et la cupidité d'une société coréenne toujours plus rongée par l'argent, la luxure et la corruption. Très bonne mise en scène (direction d'acteurs, lumière, décors), flirtant entre soap opéra solennel et humour noir cinglant. Un pamphlet cinématographique stylisé, sur l'abus de pouvoir politique et économique de la Corée d'aujourd'hui. A la poursuite de l'argent (to be continued ...) - Peut également créer la surprise au Palmarès.

 

EN BONUS

 

* Tâche ardue que de donner un seul et unique pronostic pour le Palmarès de cette 65ème édition du Festival de Cannes, mais "Planète Cinéphile" se prête volontiers au jeu. Deux solutions, selon nous (la première classique, la seconde plus dans l'ère du temps) :

 

 

Palme d'Or : "Amour", de Michael Haneke

Grand Prix du Jury : "Au-delà des collines", de Cristian Mungiu

Prix de la Mise en Scène : "Holy Motors", de Leos Carax

Prix du Jury : "Like someone in love", d’Abbas Kiarostami

Prix Spécial du 65ème Anniversaire : "Vous n’avez encore rien vu" d’Alain Resnais

Prix d'interprétation masculine : Denis Lavant pour "Holy Motors"

Prix d'interprétation féminine : Nicole Kidman "The Paperboy"

Prix du Scénario : "La part des anges", de Ken Loach

 

ou

 

Palme d'Or : "Holy Motors", de Leos Carax

 Grand Prix du Jury : "Cosmopolis", de David Cronenberg

 Prix de la Mise en Scène : "Amour", de Michael Haneke

Prix du Jury : "Moonrise Kingdom", de Wes Anderson

 Prix Spécial du 65ème Anniversaire : "Vous n’avez encore rien vu" d’Alain Resnais

Prix d'interprétation féminine : Emmanuelle Riva ("Amour"), Ex-aequo Marion Cotillard ("De rouille et d’os")

Prix d'interprétation masculine : Jean-Louis Trintignant ("Amour"), Ex-aequo Denis Lavant ("Holy Motors")

 Prix du Scénario : "Dans la brume", de Sergei Loznitsa

 

 

Résultats définitifs ce Dimanche 27 Mai à partir de 19h, diffusés en clair sur Canal + et retransmis en direct sur "Planète Cinéphile".

 

 

Courtesy of Le Festival de Cannes, AFP & Canal +

Partager cet article