Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES QUOTIDIE 2013 : "STAR WARS" (DIMANCHE 19)

Inside-Llewyn-Davis.pngBorgman.png

 

 

Ce Dimanche 19 Mai 2013, ont été présenté en compétition officielle "Inside Llewyn Davis" de Joel & Ethan Coen ainsi que "Borgman" d'Alex Van Warmerdam.

 

Les frères Coen sont de retour sur la Croisette cette année et pour la huitième fois, avec leur nouveau bébé intitulé "Inside Llewyn Davis". L'histoire d'une semaine de la vie d'un jeune chanteur de folk dans l'univers musical de Greenwich Village en 1961. Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu'un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien et affronte des obstacles qui semblent insurmontables, à commencer par ceux qu'il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l'aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n'importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu'à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman, avant de retourner là d'où il vient. Après "Jeune Et Jolie", deuxième coup de coeur de la compétition cannoise avec ce biopic musical à clé de sol-eil. Portrait mélancolique d'un anti-héros, Rimbaud des temps modernes et accessoirement précurseur du mouvement folk (interprété par Oscar Isaac). "Inside Llewyn Davis" est l'occasion pour les cinéastes américains de renouer avec le cinéma de leur début ("Barton Fink" - 1991), tout en jouant à contre-temps de la tendance actuelle, flânant davantage du côté des 70's que des 60's. Casting dans l'ère du temps (Carey Mulligan, Justin Timberlake & John Goodman). Admirable travail de lumière et de cadrage du chef opérateur français Bruno Delbonnel. Palme d'Or potentielle (Note : 4.5/5).

 

Déjà sélectionné dans la section Un Certain Regard avec "Le P'tit Tony" en 1998, le cinéaste néerlandais Alex Van Warmerdam revient pour cette 66ème édition, en compétition officielle. L'histoire de cette nouvelle production, qui a fait appel au système de crowdfunding, s'intéresse à Camiel Borgman, vagabond accueilli par un couple de bourgeois et qui va bouleverser leur paisible existence. Après "La Chasse" de Thomas Vinterberg, le cinéma nordique européen est représenté cette année par les Pays-Bas et plus précisément par le long métrage "Borgman". Un brin provocant, surréaliste à la manière d'un Bunuel et insondablement horrifique ("Funny Games US" de Haneke), ce nouveau film est sans nul doute le plus sombre de la filmographie du cinéaste. Teintée d'humour noir, la trame laisse perplexe mais revendique de vrais partis pris artistiques liés à une critique de notre société contemporaine. Un thriller loufoque et stylé qui poinçonne les esprits (Note : 3.5/5)

 

 

Courtesy of Le Festival De Cannes & AFP

Partager cet article