Planète Cinéphile

Cette semaine

CANNES QUOTIDIE 2013 : "EN FIN" (VENDREDI 24)

Immigrant.pngdespallieres.png

 

 

Avant-dernier jour de compétition de cette 66ème édition cannoise et deux nouveaux films présentés en compétition, "The Immigrant" de James Gray & "Michael Kohlhaas" d'Arnaud Des Pallières.

 

James Gray est de retour en compétition officielle pour la quatrième fois avec son long métrage, "The Immigrant" - 1921. Ewa et sa sœur Magda quittent leur Pologne natale pour la terre promise, New York. Arrivées à Ellis Island, Magda, atteinte de tuberculose, est placée en quarantaine. Ewa, seule et désemparée, tombe dans les filets de Bruno, un souteneur sans scrupules. Pour sauver sa sœur, elle est prête à tous les sacrifices et se livre, résignée, à la prostitution. 
L’arrivée d’Orlando, illusionniste et cousin de Bruno, lui redonne confiance et l'espoir de jours meilleurs. Mais c'est sans compter sur la jalousie de Bruno … Clin d'oeil cinéphilique au court métrage "L'Emigrant" de Charlie Chaplin, James Gray revient cette année avec un mélodrame historique portant le même titre. Très académique dans le traitement narratif, "The Immigrant" se focalise durant près de deux heures sur le personnage incarné par Marion Cotillard, impeccable. Profitant de cette incursion historique du New-York des années 20 pour revenir à l'un de ses sujets de prédilection : les origines et le retour aux racines. Direction artistique léchée, en particulier un grand soin apporté aux détails de reconstitutions d'époque, allant des costumes aux décors, en passant par les accessoires et les tissus. Une fois encore (un an après "Amour" de Michael Haneke), admirable travail de lumière signé Darius Khondji, l'un des directeurs de la photographie les plus talentueux au monde. Malheureusement pas le meilleur film de James Gray, bon divertissement à conseiller aux femmes et à découvrir en salle le 27 Novembre 2013 (Note : 3.5/5).

 

Révélation et première sélection officielle à Cannes pour le scénariste et réalisateur Arnaud Des Pallières, avec "Michael Kohlhaas". L'histoire située au XVIème siècle dans les Cévennes, un marchand de chevaux Michael Kohlhaas mène une vie familiale prospère et heureuse. Victime de l'injustice d'un seigneur, cet homme pieux et intègre lève une armée et met le pays à feu et à sang pour rétablir son droit. Finalement, la quatrième déception de cette édition 2013 ! Malgré la sincérité de la photographie, le relatif bon casting (Bruno Ganz, Denis Lavant, Sergi Lopez & Amira Casar) et la réjouissante interprétation de Mads Mikkelsen (Prix d'Interprétation Masculine 2012), l'exigence d'Arnaud Des Pallières se transforme vite en inconsistance cinématographique - voir désopilante. Dans la même logique que "Nebraska", on s'ennuie assez rapidement (lenteur à l'intérieur des séquences dialoguées) et on relève des divergences ainsi que des imprécisions, notamment d'ordre artistique. D'une part, entre la volonté de représentation historique et son rendu à l'image (Prononciation du français au XVIème Siècle ? Décors recouvers de lychen ? Musique et bande son extra-diégétique ?) et, d'autre part, entre le récit originel et sa transposition scénaristique. L'intention du sujet était pourtant pertinente. Adaptation mal maîtrisée - abscons ou prétentieux (Note : 1.5/5).

 

Radieuse 66ème édition (malgré le mauvais temps qui aura perduré une bonne semaine), qui a permis au site "Planète Cinéphilede tripler son audience habituelle (15 000 visiteurs) pour passer la barre des 100 000 visiteurs uniques depuis sa création ! Au niveau de la compétition, quelques déceptions mais globalement un très bon cru, composé de plusieurs oeuvres cinématographiques originales d'un niveau supérieur équivalent (4 - 4.5/5). Retrouvez notre palmarès du Festival De Cannes 2013, ci-dessous :


Palme d'Or"Inside Llewyn Davis" de Joel & Ethan Coen ou "La Vie d'Adèled'Abdellatif Kechiche,

Grand Prix : "Touch Of Sin" de Jia Zhang Ke ou "Inside Llewyn Davis" de Joel & Ethan Coen,

Prix d'Interprétation Féminine : (ex aequo) Adèle Exarchopoulos & Léa Seydoux dans "La Vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche ou Marine Vacth dans "Jeune Et Jolie" de François Ozon,

Prix d'Interprétation MasculineToni Servillo dans "La Grande Bellezza" de Paolo Sorrentino ou Michael Douglas dans "Ma Vie Avec Liberace" de Steven Soderbergh,

Prix De La Mise En Scène : Nicolas Winding Refn pour "Only God Forgives" ou Paolo Sorrentino pour "La Grande Belleza",

Prix Du Scénario : Asghar Farhadi pour "Le Passé",

Prix Du Jury : "Jimmy P." d'Arnaud Desplechin ou "Ma Vie Avec Liberace" de Steven Soderbergh,

 

Réponse ce Dimanche 26 Mai, aux alentours de 19H00 en clair et en direct sur Canal + !

 

pic0.png

pic1.png

pic3.png

 

Courtesy of Le Festival De Cannes & AFP / Remerciements à La Plage "Magnum", La Plage "Orange" & Le Carré Bleu "Grey Goose".

Partager cet article