Planète Cinéphile

Cette semaine

"FRANKENWEENIE", DETOUR DANS L'ARRIERE-BOUTIQUE

Frankenweenie.jpg

 

 

Un tournage en stop motion requiert technique et magie. Les coulisses du tournage de "Frankenweenie" nous donnent leurs secrets ce soir : Comment crée-t-on une marionnette ? Quelle est la semaine type d’un animateur sur le lieu de tournage ?? Combien de jours faut-il pour réaliser un seul plan ??? Toutes les réponses sont dans les notes de production et la vidéo ci-dessous !


Extrait des notes de production

"Plus de 200 marionnettes ont été créées pour le film, dont 18 Victor et 15 Sparky. Il fallait disposer de plusieurs exemplaires de chaque personnage puisque chaque animateur travaillait indépendamment sur des scènes différentes. Ils devaient également pouvoir recourir à des doubles si une marionnette avait besoin de réparations.

 

La première marionnette à avoir été conçue pour le film a été Sparky, et c’est elle qui a dicté les dimensions de chacun des éléments de la totalité du film. Tim Burton avait une vision très précise du personnage, il souhaitait qu’il agisse et bouge comme un vrai chien. L’armature de la marionnette étant très complexe, il était littéralement impossible de faire Sparky d’une taille inférieure à 10 centimètres si l’on voulait qu’il ait le comportement et la personnalité nécessaires. Une fois la taille de Sparky fixée, les maquettistes ont pu en déduire l’échelle du reste des personnages et des décors."


 

burton-frankenweenie.jpg

 

Synopsis : "Après la mort soudaine de Sparky, son chien qu’il adorait, le jeune Victor se tourne vers le pouvoir de la science pour ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher sa création « faite main », mais quand Sparky s’échappe, les camarades de Victor, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences …"

 

Sortie (France - IMAX 3D) : HALLOWEEN

 

 

 

Courtesy of Walt Disney Pictures

Partager cet article