Planète Cinéphile

Cette semaine

GEORGES LAUTNER (1926-2013)

Georges-Lautner.jpg

 

 

Georges Lautner, né le 24 Janvier 1926 à Nice et mort le 22 Novembre 2013 à Paris, est un réalisateur et scénariste françaisAttiré dès ses débuts vers la comédie, Lautner est surtout connu pour avoir mis en image les plus fameuses répliques de Michel Audiard (leur collaboration la plus célèbre restant "Les Tontons Flingueurs"). Ses incursions dans les autres genres (dont "Le Professionnel" en 1981 ou "La Maison Assassinée" en 1988) connurent également un succès auprès du public. Cet artisan prolifique n'en demeure pas moins une figure incontournable de la comédie française de l'après-guerre (avec Gérard Oury).

 

Formation :

 

Fils de la comédienne Renée Saint-Cyr, nourri dans le sérail du cinéma français, Georges Lautner ambitionne de devenir comédien après des études secondaires au Lycée Janson-de-Sailly et universitaires en faculté de droit. Trop timide pour jouer sur scène, il décide de rester derrière la caméra.

 

 

Carrière au cinéma :

 

Assistant-opérateur, régisseur, monteur, Georges Lautner gravit toutes les échelles du métier et réalise son premier film en 1958, "La Môme Aux Boutons". Devant le véritable succès commercial que connaît trois ans plus tard "Le Monocle Noir", Lautner fait du "Monocle", cet agent secret français interprété par Paul Meurisse, le héros de deux autres films. Avec "Les Tontons Flingueurs" (1963), il atteint le sommet d'un genre qu'il affectionne particulièrement et révolutionne par la dérision : le film policier ou d'espionnage comique. Les dialogues fracassants de Michel Audiard, le burlesque de certaines scènes font de cette comédie d'espionnage un film culte. L'année suivante, il tente de renouveler l'exploit avec "Les Barbouzes" (1964) dans lequel s'affrontent les services secrets des grandes puissances mais la succession de gags délirants ne parvient pas à effacer la légèreté du scénario. Il s'éloigne ensuite un temps de la comédie pour tourner un film plus romantique "Sur La Route De Salina" (1969), mais y revient vite et enchaîne alors les succès. 

 

Entouré d'une fidèle équipe de techniciens, ce travailleur acharné sait s'attacher une équipe de comédiens. Mireille Darc est son égérie. Après l'avoir découverte, il la fait jouer dans "Galia" (1965), l'histoire d'une jeune femme affranchie qui s'élance à la conquête de Paris. Il la rappelle dans "La Grande Sauterelle" (1966). Ces deux films sont les plus personnels de son oeuvre. Elle apparaît au total dans une dizaine de ses oeuvres ("Ne Nous Fâchons Pas", 1965 ; "Laisse Aller, C'Est Une Valse", 1970 ; "La Valise", 1973 ; "Les Seins De Glace", 1974). Il tourne aussi régulièrement avec Miou-Miou, Jean Lefebvre, Michel Galabru, et d'autres grandes pointures. Belmondo, enfant chéri des producteurs et distributeurs, est l'interprète de plusieurs de ses films d'aventure à gros budget comme "Le Guignolo" (1979) ; ils connaissent ensemble un énorme succès avec "Le Professionnel" (1981) qui réalise 1,3 million d'entrées. Il collabore également avec Alain Delon, qu'il apprécie en flic s'attaquant à des affaires louches ("Les Seins De Glace", 1974 ; "Mort d'Un Pourri", 1977).

 

Cinéaste de l'humour loufoque et de la dérision tendre, ce réalisateur a su traiter les sujets les plus dramatiques avec une grande délicatesse : "Je casse toujours les situations dramatiques, soit avec humour, soit en faisant appel à la tendresse. Ou alors je le fais avec ironie", explique-t-il. Il séduit à la fois l'industrie du cinéma pour laquelle il reconnaît livrer des "films de consommation" et touche également un public immense.

 

 

 

 

 

 

"Les Tontons Flingueurs" fêteront leur 50 ans, date-anniversaire de la sortie du film, le 27 Novembre prochain.

 


 

 


 

Courtesy of France Culture, My French Film Festival, Gaumont & Cineressources.net

Partager cet article