Planète Cinéphile

Cette semaine

L'AUTRE SORTIE DE LA SEMAINE : "NUIT #1"

Fondivina.jpg

 

 

L'ambitieux "Argo" de Ben Affleck sort dans les salles ce Mercredi, mais également "Nous York" de Géraldine Nakache & Hervé Mimran, sans oublier "Nuit #1" d'Anne Émond que nous vous recommandons vivement.

 

Premier long métrage de la réalisatrice québécoise Anne Émond qui avoue, à travers cet honorable conte contemporain, s’être inspirée d’une nuit passée avec un inconnu pour l'écriture de son scénario. Elle a imaginé toutes les choses qu’ils auraient pu se dire et les situations délicates que cela aurait pu engendrer. Pour la réalisation de "Nuit #1", l'une de ses références, "Ma Nuit Chez Maud" d’Eric Rohmer, l'a particulièrement marqué. Elle a notamment été touchée par les acteurs, inventant et réinventant le concept de l’amour. Elle a voulu à son tour explorer ce sentiment condensé en une seule nuit et proposer ce qui est pour elle "une nuit chez Maud des années 2000.Une oeuvre cinématographique éclectique, underground, non-aseptisée et qui a pour mérite de nous emmèner sur des terrains inhabituels, que le spectateurs n'a pas coutume de voir au cinéma. Disons que, là où se concluent les habituelles séquences d'un film par un traditionnel fondu au noir (on pense à la deuxième séquence du film, lorsqu'ils entrent pour la première fois dans l'appartement et referment la porte), débute "Nuit #1". C'est à dire qu'en réalité nous, spectateurs, aurions dû restés derrière la porte ... Sauf, qu'ici c'est le contraire ! La réalisatrice nous prend par les yeux pour nous montrer ce qu'il s'y passe et nous raconter le début de cette histoire d'une nuit (ou d'une vie ?). Le début de la fin, c'est ainsi que l'on pourrait résumer le film. Et l'on retrouve ce leitmotiv stylistique tout au long du film, aussi bien au début qu'à la fin, notamment avec les musiques qui se répondent pour se confondre "Les Amours Perdues" (Gainsbourg) & "Dis, Quand Reviendras-Tu ?" (Barbara). On regrettera peut-être une technique narrative cinématographique simpliste, au profit d'un trop plein de dialogues et, qui à dire vrai, se prêterait certainement mieux au théâtre - Un cinéphile averti en vaut deux, "Nuit #1" est du cinéma d'art et d'essai pur, s'adressant à un public expert.

 

"Nuit #1a gagné le Grand Prix du Jury dans la catégorie Meilleur Film au Festival International du cinéma francophone en Acadie Moncton.

 

Synopsis : "Durant la nuit de leur rencontre, leur nuit initiale, un homme et une femme vont passer par tous
les états de la relation amoureuse. Leur histoire aurait pu durer un mois, un an, une vie … Elle vivra une nuit ..."


Sortie (France) : 7 Novembre 2012


 

 

 

Courtesy of Fondivina Films

Partager cet article