Planète Cinéphile

Cette semaine

L'AUTRE SORTIE DE LA SEMAINE : "SAMSARA"

Samsara.jpg

 

 

Dur de nous départager entre deux longs métrages documentaires (on pense à "Stories We Tell" de Sarah Polley), mais notre coup de coeur de la semaine revient finalement à "Samsara", réalisé par Ron Fricke.

 

" Samsara" est un mot issu du sanskrit, une ancienne langue d'origine indienne, qui signifie "ensemble de ce qui circule" et "courant des renaissances successives". Le terme évoque l'idée d'un cycle de la vie, qui sert de base au film. Certaines images du début de " Samsara" sont d'ailleurs reprises à la fin.


Après "Baraka", son film sur les rites religieux dans le monde réalisé en 1992, Ron Fricke a renouvelé l'aventure en mettant en scène " Samsara", un film dont la production a duré cinq ans. Le réalisateur avait déjà collaboré étroitement avec le scénariste et producteur Mark Magidson sur ses précédents projets, ainsi qu'avec le compositeur Michael Stearns et la chanteuse Lisa Gerrard, musicienne du groupe britannico-australien Dead Can Dance.


Ron Fricke et Mark Magidson ont parcouru les quatre coins du globe pour réaliser cette oeuvre contemplative, précise ce second : "On est allés dans 25 pays. Vous divisez 95 minutes par 25, et vous obtenez trois minutes et demi par pays, en moyenne, certains ayant plus de temps à l’écran, d’autres moins". Le tandem est parfois allé jusqu'au bout du monde, pour quelques secondes de film : "Chaque plan du film a exigé beaucoup de travail. On a fait une randonnée à deux reprises à Betatakin, une ruine indienne, en Arizona. C’était une marche de quatre heures, avec le matériel sous une chaleur écrasante, et ce plan ne dure que huit secondes. C’est tout. Une grande partie du film est comme ça."


Ron Fricke et Mark Magidson ont choisi de tourner en 70 mm, format qui peut paraître obsolète car peu pratiqué, pour ne pas se laisser piéger par la rapide avancée du numérique par rapport à la longueur du tournage, et ainsi risquer de rendre les images tournées inutilisables : "On a donc utilisé une caméra 70 mm, dont le système existe depuis cinquante ans et qui, en termes de qualité, reste la meilleure manière de capter des images", explique Magidson. Le tandem a également eu recours à la technique du time lapse pour filmer des scènes se déroulant sur une longue durée : "Idéal pour observer l’éclosion d’une fleur ou un coucher de soleil en accéléré."

 

Synopsis : "Tourné dans 25 pays, durant 5 ans, Samsara explore les merveilles de notre monde. C’est un voyage extraordinaire, une méditation sans paroles."

 

Sortie (France) : 27 Mars 2013 

 

 

 

 

Courtesy of ARP Sélection

Partager cet article