Planète Cinéphile

Cette semaine

L'AUTRE SORTIE DE LA SEMAINE : "VANISHING WAVES"

Vanishing-Waves.jpg

 

 

Ce Mercredi dans les salles, l'ultime volet "Very Bad Trip 3" de Todd Phillips, "The Call" de Brad Anderson ainsi que notre coup de coeur de la semaine qui revient au long métrage "Vanishing Waves", réalisé par Kristina Buozyte.

 

"Vanishing Waves" a reçu le Méliès d'Or de l'European Fantastic Film Festivals Federation en 2012, qui regroupe plusieurs festivals européens - cette récompense équivaut au titre de meilleur film européen de science-fiction.

 

La cinéaste Kristina Buozyte explique comment lui est venue l'inspiration pour donner forme au projet : "L’inspiration était dans la réalité, ce qui se passe dans la vie de tous les jours, comment la société évolue. Elle est venue de l’observation que les technologies s’immiscent dans les sociétés à l’intérieur de la vie des gens. Ils communiquent à distance, élaborent leurs relations à distance. Ces nouveaux modes d’interaction soulèvent des questions. Quelle est la place du corps ? Est-il possible d’avoir une forte intimité même sans présence corporelle et qu’en est-il, dans ce cas, de la passion ?"

 

La réalisatrice s'est beaucoup documentée pour nourrir la partie scientifique du film, basée sur des recherches réellement menées : "J’ai lu beaucoup d’informations sur la manière dont le cerveau fonctionne, et sur la façon dont les actions et les comportements humains peuvent être expliqués", déclare-t-elle.

 

Parmi ses principales influences dans l'écriture du scénario de "Vanishing Waves", Kristina Buozyte affirme s'être inspirée du "Blow Up" de Michelangelo Antonioni. Selon la réalisatrice, l'esthétique des années 70 a également été très présente dans l'élaboration puis le tournage du film, bien qu'il s'agisse de science-fiction.

 

Synopsis : "Lukas, un jeune scientifique, participe à une expérience inédite dans le domaine de la recherche neurologique : entrer en communication avec l’esprit d’une femme plongée dans le coma à la suite d’un accident de voiture. Au début, il ne perçoit que des sons et des images confuses, avant de rencontrer la femme inconnue, qu’il nomme Aurora. Contrevenant aux règles du protocole de recherche, il cache sa découverte au reste de l’équipe scientifique. A chaque nouvelle connexion, Lukas plonge davantage dans l’univers fantasmatique d’Aurora, avec laquelle il développe une relation exclusive et fusionnelle, en marge du monde réel."

 

Sortie (France) : 29 Mai 2013

 

 

 

 

Courtesy of Hélios Films & Yozone.fr

Partager cet article